Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

INGENIOUS HYPERCARE — Résultat en bref

Project ID: 37093
Financé au titre de: FP6-LIFESCIHEALTH
Pays: Italie

Progrès en matière de prévention de l'hypertension

La recherche de l'Union européenne a réussi à identifier une mutation jouant un rôle prépondérant dans l'augmentation de la tension artérielle, ou l'hypertension artérielle (HTA). Cette découverte pourrait profondément changer la vie des nombreux patients affectés par cette pathologie.
Progrès en matière de prévention de l'hypertension
L'hypertension artérielle représente l'un des facteurs de risques les plus importants à l'origine des maladies cardiovasculaires comme l'accident vasculaire cérébral (AVC) ou les maladies cardiaques et rénales. Elle reste la cause majeure de décès dans le monde et plus de 25% de la population adulte européenne en est victime.

Même si l'hypertension est le résultat tant de facteurs environnementaux que génétiques, il s'est révélé très difficile pour les scientifiques d'identifier véritablement les causes génétiques de l'hypertension. La variabilité génétique identifiée jusqu'à présent ne permet d'expliquer que 1 ou 2% de la différence de pression artérielle observée au sein de la population.

Le programme-cadre de l'UE soutient la recherche sur les maladies cardiovasculaires depuis plus de vingt ans. Le projet Ingenious Hypercare («Integrated genomics, clinical research and care in hypertension»), un réseau d'excellence financé par l'UE, a par exemple travaillé sur les mécanismes et la génétique de l'hypertension artérielle et des pathologies associées.

Au cours de ce projet, 31 groupes de recherches localisés dans 13 pays européens ont ainsi coopéré afin d'identifier quelles mutations génétiques pouvaient jouer un rôle dans l'apparition de l'hypertension. Les chercheurs ont analysé l'ADN d'individus présentant une tension artérielle extrêmement élevée et comparé ces données avec celles d'un groupe contrôle présentant une tension normale.

Ces recherches innovantes ont ainsi identifié une mutation fréquente sur les gènes de deux hormones produites par la glande surrénale (l'aldostérone et l'hydrocortisone), laquelle s'est révélée déterminante pour le développement de l'hypertension. Environ 40% de la population est porteur de cette mutation génétique.

Les médicaments qui ciblent l'aldostérone sont déjà utilisés pour traiter l'hypertension, et cette étude vient ainsi confirmer leur utilité. Cette découverte permettra par ailleurs le développement de nouveaux traitements.

Le projet Ingenious Hypercare a réussi à poser les bases d'une bien meilleure prévention de l'hypertension en Europe en en identifiant les causes génétiques. De nombreux travaux sont par contre encore nécessaires avant de pouvoir observer les avantages de ces recherches en pratique et l'arrivée de nouveaux traitements permettant de prévenir l'hypertension artérielle.

Informations connexes