Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ATP — Résultat en bref

Project ID: 226248
Financé au titre de: FP7-ENVIRONMENT
Pays: Norvège
Domaine: Recherche fondamentale

Explorer les points de basculement dans l'Arctique européen

Des chercheurs spécialisés dans le domaine de l'exploration polaire mènent des études dans l'Arctique européen afin de mieux comprendre comment l'écosystème marin et les processus biologiques clés répondent au changement climatique.
Explorer les points de basculement dans l'Arctique européen
Près de 50 % de la banquise de l'Arctique a déjà fondu et des indices montrent que la Terre est en train de connaître un «point de basculement» concernant la couche de glace présente à l'année dans l'Arctique. Ces points de basculement entraînent des changements considérables appelés changements de régime.

Le projet ATP (Arctic tipping points), financé par l'UE, a analysé les données de séries chronologiques et mené des expériences pour étudier l'existence de points de basculement liés au climat pour des espèces clés et des processus de l'écosystème dans l'océan Arctique. Les chercheurs ont étudié les changements au niveau de la glace de mer et de la température de l'océan, les conséquences du franchissement des points de basculement et l'impact sur le secteur économique.

Par ailleurs, ils ont réalisé la modélisation des points de basculement à venir à l'aide d'un modèle couplé biologique-physique fondé sur des données de séries chronologiques et des analyses expérimentales. Un modèle d'automate cellulaire bidimensionnel (2D) a également été développé pour tester les propriétés de différents régimes de gestion des pêcheries. De plus, les chercheurs ont étudié des stratégies optimales d'exploitation de pétrole et de gaz sous certaines conditions tarifaires et météorologiques.

Les modèles mis au point au titre d'ATP dépendent de trois facteurs clés. Il s'agit notamment de la disponibilité de prévisions scientifiques fiables sur les changements futurs de l'écosystème marin en Arctique en réaction au changement climatique. Les deux autres facteurs concernent le développement des modèles d'utilisation des ressources au niveau régional, et le transfert efficace des connaissances dans des cadres gestionnaires et politiques.

En comprenant les points de basculement et leur impact lié à divers niveaux de réchauffement, on pourrait obtenir des informations précieuses et les inclure dans de nouveaux accords internationaux sur la régulation du changement climatique. Par conséquent, l'initiative ATP a fourni des conseils sur la gestion durable des ressources et les effets du climat sur divers scénarios climatiques au Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et rédigé un livre blanc évaluant les options politiques permettant d'éviter le franchissement des points de basculement.

ATP a informé les décideurs, les responsables politiques, les parties prenantes et le grand public sur les seuils écologiques et les changements de régime qui peuvent se développer dans l'Arctique en réponse au changement climatique. Plus important, les résultats de l'étude indiquent également comment les écosystèmes répondront aux objectifs de l'UE en matière d'émissions.

Informations connexes

Mots-clés

Point de basculement, couverture de glace, changement de régime, ATP, changement climatique