Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Explorer les points de basculement dans l'Arctique européen

Des chercheurs spécialisés dans le domaine de l'exploration polaire mènent des études dans l'Arctique européen afin de mieux comprendre comment l'écosystème marin et les processus biologiques clés répondent au changement climatique.
Explorer les points de basculement dans l'Arctique européen
La réponse de l'écosystème à la pression extérieure telle que le réchauffement climatique peut être abrupte et inégale. Ces points de basculement entraînent des changements considérables connus en tant que changements de régime. Des scientifiques financés par l'UE examinent les changements au niveau de la glace de mer et de la température de l'océan dans l'Arctique européen et les conséquences lorsqu'on les franchit.

Le projet ATP («Arctic tipping points») a analysé les données de séries chronologiques et mené des expériences pour étudier l'existence de points de basculement résultant du climat pour des espèces clés et des processus de l'écosystème dans l'océan Arctique. Les chercheurs étudient également leur impact sur les activités économiques de la région, telles que l'aquaculture, l'exploration du pétrole et du gaz ainsi que la gestion des exploitations piscicoles.

Par ailleurs, ils réalisent la modélisation des points de basculement à venir à l'aide d'un modèle couplé biologique-physique fondé sur les données de séries chronologiques et les analyses expérimentales. Ils développent également un modèle d'automate cellulaire bidimensionnel (2D) pour la mise à essai des propriétés de différents régimes de gestion de différentes exploitations piscicoles. De plus, les scientifiques recherchent des stratégies d'exploitation de pétrole et de gaz dans certaines conditions tarifaires et météorologiques.

Les partenaires du projet étudient également comment les institutions et politiques de gestion des ressources marines vivantes et du pétrole font face aux changements rapides des écosystèmes engendrés par le changement climatique. En comprenant les points de basculement et leur impact en raison des divers niveaux de réchauffement, on pourrait obtenir des informations précieuses et les inclure dans de nouveaux accords internationaux sur la régulation du changement climatique.

L'initiative ATP a fourni des conseils sur la gestion durable des ressources et les effets du climat sur divers scénarios climatiques proposés par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). Les chercheurs ont également rédigé un Livre blanc évaluant les options politiques afin d'éviter de dépasser ces points de basculement.

Les modèles mis au point au titre d'ATP dépendent de trois facteurs clés, dont la disponibilité de prévisions scientifiques fiables sur les changements futurs de l'écosystème marin en Arctique en réaction au changement climatique. Les deux autres facteurs concernent le développement des modèles d'utilisation des ressources au niveau régional, et le transfert efficace des connaissances dans des cadres de gestion et politiques.

Les activités de diffusion et de communication menées par l'ATP comprennent des discours et des publications scientifiques, une page web consacrée au projet, des articles de journaux, des documentaires télévisés et l'organisation d'évènements publics.

Le consortium de recherche ATP permettra d'informer les scientifiques et les décideurs politiques du monde entier des risques associés au franchissement des points de basculement en Arctique et aux changements de régime en résultant, et également le moyen de les atténuer.

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 90350 / Dernière mise à jour le: 2013-02-04
Domaine: Environnement