Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

FORCA SPECLAB — Résultat en bref

Project ID: 43642
Financé au titre de: FP6-INCO

Les capacités de recherche progressent dans l'archéométrie

Aujourd'hui, nous avons besoin des technologies les plus récentes pour étudier les objets les plus anciens. Des techniques de spectroscopie de pointe sont par exemple utilisées dans le domaine des sciences archéologiques pour comprendre les civilisations antiques. Un projet de l'UE a créé de nouvelles capacités de recherche régionales dans ce domaine passionnant.
Les capacités de recherche progressent dans l'archéométrie
L'archéométrie, aussi appelée science archéologique, est désormais considérée comme constituant un domaine scientifique à part entière. Il consiste à appliquer des techniques de pointe pour l'étude des matériaux archéologiques, généralement pour la datation et d'autres analyses des matériaux anciens.

Le projet FORCA Speclab («Reinforcement of the research capacities of the spectroscopy laboratory for archaeometry») financé par l'UE avait pour objectif principal de renforcer les capacités de l'université Saints-Cyrille-et-Méthode de Skopje, dans l'ancienne République yougoslave de Macédoine (FYROM), dans le domaine de la science archéologique.

Dans le cadre de ce projet, un «spectromètre micro-Raman» doté d'une sonde à fibre optique a été acheté et installé dans le laboratoire de spectroscopie de l'université.

La spectroscopie Raman est utilisée pour observer la vibration, la rotation et d'autres modes de basse fréquence d'un système. Elle est couramment utilisée en chimie et a récemment été utilisée pour étudier la composition des matériaux archéologiques.

En outre, deux jeunes chercheurs ont travaillé et ont reçu une formation sur les méthodes non destructives d'analyse en archéométrie, dans des laboratoires de l'UE et des pays des Balkans occidentaux.

Une partie importante du projet a consisté à cibler la diffusion des connaissances, dans le cadre d'évènements spéciaux de mise en réseau organisés dans toute l'UE et dans des pays voisins.

La création d'un réseau des bases de données d'archéométrie dans les Balkans a constitué un autre résultat important du projet. Il s'agissait là d'une étape importante du projet, qui a donné de nouveaux moyens et de nouvelles installations permettant aux scientifiques, aux archéologues, aux laboratoires et aux centres de conservation qui travaillent dans ce domaine de coopérer.

Quelques mois seulement après son lancement, ce réseau de bases de données avait déjà reçu un accueil très favorable des scientifiques de la région et d'ailleurs. Cette importante réalisation aura un impact réellement durable, qui fera de FORCA Speclab une référence pour les activités de coopération à venir en matière de recherche.

Informations connexes