Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

CELLPROM — Résultat en bref

Project ID: 500039
Financé au titre de: FP6-NMP
Pays: Allemagne

La nanotechnologie pour comprendre la différenciation cellulaire

Des chercheurs de l'UE ont réalisé d'énormes progrès dans l'application de la nanotechnologie au service des connaissances en signalisation et différenciation cellulaire. Les développements ont d'importantes significations pour les futures thérapies cellulaires et moléculaires.
La nanotechnologie pour comprendre la différenciation cellulaire
L'utilisation des cellules cultivées pour étudier les processus biologiques n'est pas un nouveau concept. Les scientifiques étudient le processus de la différenciation cellulaire, ou sur la manière dont les cellules de précurseurs deviennent des cellules oculaires ou cérébrales ou même osseuses, depuis quelque temps déjà. Toutefois, les progrès en nanotechnologie ont ouvert la voie à de nouveaux processus et techniques visant à contrôler et à étudier les processus de différenciation.

Des chercheurs européens soutenus dans le cadre du projet CELLPROM («Cell programming by nanoscaled devices») ont tenté de développer de nouvelles surfaces nanométriques qui affectent la différenciation cellulaire pour l'étudier in vitro.

Les chercheurs se sont concentrés sur trois différentes cellules souches adultes humaines et animales: des cellules souches embryonnaires murines (CSEM), des cellules souches adultes pancréatiques et glandulaires (CSAPG) et des cellules précurseurs de moelle osseuse murine (CPMOM).

Ils ont cherché à développer des procédures et un équipement permettant la création précise d'interfaces nanométriques, des interfaces moléculaires nanométriques. La technologie a permis pour la première fois de produire des populations définies de cellules spécialement programmées pour l'étude de la différenciation cellulaire.

Le projet CELLPROM a réalisé de gros progrès dans le développement de dispositifs nanotechnologiques. Des recherches continues mèneront à d'importantes percées dans notre compréhension de la différenciation cellulaire et pourraient aboutir au développement de thérapies moléculaires et cellulaires pour une variété de processus des maladies.

Informations connexes