Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP6

STACS — Résultat en bref

Project ID: 44597
Financé au titre de: FP6-SOCIETY
Pays: France

Combler l'écart entre la société civile et la science

L'engagement de la société civile en faveur de la science fait désormais partie des priorités de l'agenda scientifique européen. Un projet financé par l'UE a créé une plateforme de coopération et de dialogue entre les deux groupes d'intérêt à une échelle européenne.
Combler l'écart entre la société civile et la science
La question de l'implication de la société civile dans la recherche n'a pas toujours été une priorité de l'agenda scientifique. Mais avec la vision européenne d'une société fondée sur la connaissance nécessitant un dialogue précoce entre scientifiques, décideurs et société civile, le sujet a aujourd'hui pris de l'importance.

Toutefois, accroître la pertinence de la recherche pour la société soulève de nombreuses questions. Dans quels cas et de quelles façons l'implication de la société civile peut-elle être fructueuse dans la régulation et la production de la connaissance scientifique? Comment les organisations de la société civile (OSC) peuvent-elles se préparer à participer aux activités de prospective et de politique scientifique et aux projets de recherche? Répondre à ces questions et à beaucoup d'autres a fait partie des principaux défis à relever par le projet STACS.

L'initiative financée par l'UE et se rapportant à la science, la technologie et la société civile a commencé par étudier la faisabilité de partenariats entre la communauté scientifique et la société civile dans différents domaines de recherche. Elle a également examiné les moyens d'optimiser l'interaction entre la dynamique scientifique et les besoins et les préoccupations de la société.

L'équipe de chercheurs du projet STACS s'est employée à renforcer la participation des OSC dans le développement des protocoles de recherche. Son objectif était également d'enrichir les débats politiques et publics sur les problèmes techniques scientifiques par de nouveaux arguments et questionnements, avec des conséquences profondes pour la société.

Afin de permettre aux OSC d'aborder les questions scientifiques, l'équipe du projet STACS a organisé des sessions de formation sur les points scientifiques socialement importants. Celles-ci ont été complétées par des ateliers qui ont servi de «pépinières» de projets de recherche en identifiant les thèmes de recherche favorables à une coopération entre les OSC et les instituts de recherche publics. L'objectif était d'impliquer les OSC dans les futurs projets de recherche au titre du septième programme-cadre (7e PC) de l'UE. Les ateliers ont abordé les priorités thématiques du 7e PC, notamment la santé, l'agriculture, les nanotechnologies et les sciences socio-économiques.

Ces sessions de formation et ateliers ont aidé à trouver des moyens d'établir des liens entre les instituts de recherche et d'identifier des groupes de chercheurs intéressés par une collaboration avec des OSC.

Les sessions de renforcement des capacités et les ateliers pépinières de projets STACS ont été perçus comme un véritable succès par les participants et les organisateurs. Ils ont été présentés comme des exemples de la façon dont des OSC et scientifiques peuvent échanger des points de vue sur le même sujet et établir des relations de travail au travers d'une approche collaborative.

Une autre section du projet s'est concentrée sur la dissémination de la connaissance. L'équipe STACS a créé un site web, qui est resté opérationnel après la fin du projet, fournissant une plateforme européenne d'échanges entre OSC et scientifiques. L'équipe du projet a également réalisé une analyse du système européen de la recherche, augmentant la sensibilisation concernant les OSC et renforçant leur capacité à tirer profit des initiatives de recherche entreprises.

Enfin, des réunions ont été organisées avec des membres du Parlement européen et des représentants des divers départements de la Commission européenne. Durant ces réunions, les responsables du projet ont présenté leurs conclusions et invité les décideurs à débattre de la façon de mettre la recherche européenne plus à la portée des citoyens du continent.

Informations connexes