Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

REDD-FLAME — Résultat en bref

Project ID: 263142
Financé au titre de: FP7-SPACE
Pays: Royaume-Uni

Combattre la déforestation de l'espace

Les forêts tropicales figurent parmi les habitats présentant la plus grande biodiversité sur la planète, mais elles sont menacées par les activités d'exploitation forestière et minière illégales. Un programme financé par l'UE a permis de développer un système d'avertissement précoce capable d'identifier rapidement les premiers signes de déforestation, et qui peut donc servir d'outil pour garantir un développement durable dans ces écosystèmes fragiles.
Combattre la déforestation de l'espace
L'objectif du projet REDD-FLAME (REDD fast logging assessment and monitoring environment) était de concevoir et tester un système de surveillance des forêts tropicales et subtropicales grâce à des satellites d'observation terrestre à très haute résolution. Le système pourrait être intégré dans des centres de surveillance forestière nationaux ou régionaux, fournissant des informations pour l'évaluation à grande échelle des émissions de carbone dans le contexte du programme des Nations Unies sur la réduction des émissions liées au déboisement et à la dégradation des forêts (REDD).

Le système complète les systèmes existants de basse à moyenne résolution qui couvrent des pays ou des régions entières, afin de surveiller les zones présentant un risque élevé de déforestation. En se concentrant sur la détection précoce des activités d'exploitation forestière, le système permettra d'identifier rapidement les premiers signes de déforestation, et constituera ainsi un outil pour contrôler l'utilisation des ressources et assurer un développement durable de ces environnements fragiles et extrêmement précieux.

Le projet REDD-FLAME était conçu pour utiliser essentiellement les données des radars à synthèse d'ouverture (RSO), mais une approche parallèle exploitant des données de capteurs optiques à distance a également été mise en place. Les chercheurs ont identifié un large éventail d'utilisateurs, parmi lesquels on trouve les populations indigènes, les gestionnaires de forêts, les organismes chargés de l'application de la loi, les décideurs politiques et les entreprises forestières ou minières, dont les besoins sont assurés par un concept de service qui offre des options de mise en œuvre opérationnelle personnalisée.

Des données de RSO haute-résolution sont utilisées pour créer des cartes très détaillées des changements au niveau de la forêt pour identifier les foyers et détecter des indicateurs d'activités illégales, tels que des camps ou des nouvelles routes. Les cartes des changements ainsi obtenues permettent de mieux connaître les perturbations des forêts, ce qui permet de les situer sur le terrain, et également de fournir des informations pour dater les modifications. Celles-ci peuvent ensuite être comparées avec les informations et les preuves obtenues en collaboration avec les partenaires locaux.

Les chercheurs ont mis en œuvre des systèmes pré-opérationnels dans trois pays (Brésil, Indonésie et Mozambique) afin d'identifier le potentiel de REDD-FLAME dans le cadre d'un centre de surveillance des forêts. Des ateliers organisés dans chacun des pays ont permis de démontrer la possibilité d'utiliser les résultats pour informer les décideurs politiques, fournir des informations pour les programmes de surveillance, apporter des preuves aux autorités chargées d'appliquer la loi et aider les communautés locales à protéger leurs terres contre les empiètements illégaux.

REDD-FLAME contribuera au renforcement de la capacité des pays hôtes à gérer leurs ressources forestières et à lutter contre la déforestation, préservant ainsi la biodiversité et l'environnement naturel.

Informations connexes

Mots-clés

Déforestation, REDD-FLAME, observation de la Terre, abattage, radar à synthèse d'ouverture, cartographie, couverture végétale