Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

CONTAMED — Résultat en bref

Project ID: 212502
Financé au titre de: FP7-ENVIRONMENT

L'exposition aux perturbateurs endocriniens retentit sur notre santé génésique

Le syndrome de dysgénésie testiculaire (SDT) se caractérise par un sperme de moindre qualité, certaines malformations congénitales et des tumeurs des lignées germinales testiculaires. Il pourrait résulter d'une exposition fœtale à certains perturbateurs endocriniens capables d'interférer avec l'action des hormones androgènes, des recherches sur cette question sont cependant encore nécessaires avant de pouvoir l'affirmer.
L'exposition aux perturbateurs endocriniens retentit sur notre santé génésique
Le projet CONTAMED, financé par l'UE, a donc étudié chez l'homme l'effet cumulatif des perturbateurs endocriniens (PE) sur la santé génésique. Des échantillons biologiques (à savoir des extraits de placenta, de sérum et d'urine recueillis sur trois cohortes européennes mère-enfant), ainsi qu'un profilage métabolomique, des tests biologiques in vitro et des modèles animaux ont été utilisés dans cette étude.

Les chercheurs du projet ont fait plusieurs découvertes fondamentales et développé de nouvelles techniques pour l'analyse ciblée de nombreux PE et estimer le niveau d'exposition. Ils ont ainsi combiné les techniques biologiques du fractionnement cellulaire et le dépistage des PE pour évaluer les effets anti-androgéniques de ces molécules.

Les extraits fractionnés du placenta ont ainsi été séparés en se basant sur leur activité biologique. Les fractions non polaires par exemple, montraient l'activité antagoniste aux récepteurs androgènes la plus élevée. L'estimation des PE dans les échantillons de placenta a révélé une forte association entre l'exposition aux PE et les anomalies congénitales à la naissance.

Pour l'évaluation précise des PE et leur profilage métabolique, les chercheurs ont développé des marqueurs biologiques capables de détecter ces composés anti-androgéniques dans l'extrait de placenta humain. Ils ont ainsi montré que neuf pesticides autorisés dans l'UE comme le diméthomorphe, le fludioxonil, le fenhexamide, l'imazalil, l'orthophénylphénol et le pirimiphos-méthyl possédaient des propriétés anti-androgéniques in vitro et recommandé une hiérarchisation des essais in vivo pour ces pesticides.

Les prostaglandines (PG) sont des molécules nécessaires à la programmation de la différenciation sexuelle masculine. Des études épidémiologiques ont montré qu'une consommation de paracétamol entre la douzième et la vingtième semaine de grossesse augmentait le risque de testicules mal descendus chez les garçons. Un essai in vitro a pu identifier 15 pesticides inhibant la synthèse des prostaglandines. Certains de ces pesticides, l'orthophénylphénol, la cyperméthrine, le cypronidil, l'imazalil et le linuron, montraient une activité potentielle similaire à celle des antalgiques.

Afin d'obtenir de meilleures données de suivi biologique des perturbateurs endocriniens, les chercheurs ont évalué les effets et les concentrations des métabolites du phtalate, des pesticides, des phénols environnementaux, des parabènes et du paracétamol. Une dosimétrie inverse de l'absorption des PE à partir des concentrations trouvées dans l'urine a permis aux chercheurs d'en extrapoler la toxico-cinétique. Pour évaluer les effets combinés de plusieurs PE, les études expérimentales ont intégré des scénarios d'exposition élevée pour l'homme chez le rat et le chiot. L'altération des profils d'expression génétique, consécutive à l'exposition développementale de mélanges de PE, a été caractérisée par transcriptomique et RT-PCR (amplification en chaîne par polymérase en temps réel). Cette stratégie de sélection génétique sans biais a permis de révéler les gènes dont l'expression était touchée ou ciblée par les PE.

Les travaux du projet montrent ainsi clairement que les mesures réglementaires actuelles sont insuffisantes pour lutter contre l'exposition à une combinaison de PE. Les résultats de cette recherche permettront d'informer les responsables politiques sur le classement et la régulation des différents PE et ainsi de minimiser les risques d'exposition.

Informations connexes