Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

GOETE — Résultat en bref

Project ID: 243868
Financé au titre de: FP7-SSH
Pays: Allemagne

Un aperçu plus précis quant à la prise de décisions éducationnelles

Les décisions éducatives ne sont pas des choix individuels mais résultent d'une interaction et d'une négociation complexes. Des étudiants, des parents, des enseignants, des conseillers, des décideurs politiques et d'autres parties prenantes sont impliqués à travers différents niveaux de la société.
Un aperçu plus précis quant à la prise de décisions éducationnelles
L'enseignement a toujours eu un rôle dans l'intégration des sociétés modernes, qui, en Europe, implique un équilibre délicat entre les aspects individuels, sociaux et économiques. Le projet GOETE, financé par l'UE, a recherché les trajectoires éducationnelles des jeunes en Europe en Allemagne, en France, en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne, en Slovénie, en Finlande et au Royaume-Uni, en comparant le parcours de vie d'une personne selon une perspective de gouvernance, d'élaboration de politique et de réglementation.

D'abord, l'équipe du projet s'est penché sur la façon dont l'accès à l'éducation est régulé et comment les individus perçoivent l'accessibilité à travers l'inégalité sociale et les différents systèmes d'enseignement. Ensuite, le projet a étudié comment les étudiants provenant de milieux sociaux défavorisés perçoivent les demandes éducationnelles et essaient de gérer la vie scolaire et quel soutien formel et informel ils reçoivent. Enfin, la signification et la pertinence de l'éducation a été étudiée sous différentes perspectives, telles que celle des étudiants, des enseignants, des parents, des décideurs politiques et des employeurs: qu'apportent les aptitudes et les compétences en termes de «vie satisfaisante et réussie»? Plus particulièrement, la motivation des jeunes n'est pas toujours prise en considération. Ces considérations sont primordiales dans l'apprentissage tout au long de la vie, l'employabilité et la société de la connaissance en Europe révélant un besoin pour une meilleure orientation.

De plus, alors qu'on attend de plus en plus que les parents et les étudiants assument la responsabilité de leur éducation, la participation à la prise de décision à l'école est limitée. De manière intéressante, le projet a observé un «jeu d'accusation» entre les écoles et les parents concernant la définition des trajectoires. Il a également déterminé qu'à terme, les décisions éducatives ne sont prises ni par les étudiants et ni leurs parents et ne sont pas automatiquement déterminées par le système éducatif.

Néanmoins, l'analyse a montré que dans des systèmes éducatifs complexes avec un soutien flexible et accessible, les jeunes ont davantage de possibilités d'atteindre des décisions éducatives qui sont viables et sensées que dans des systèmes éducationnels sélectifs et ceux avec un soutien non fiable.

Ces résultats et ces conclusions sont importants pour aider les étudiants à investir dans leur avenir. Cela implique la compréhension selon laquelle les étudiants et les parents ne peuvent pas être les seuls responsables de leurs choix. Ils ont montré comment l'éducation formelle peut être intégrée dans la vie sociale et peut être renforcée par l'apprentissage non formel et le soutien social. De plus, les résultats du projet peuvent faciliter l'accès à l'éducation, en invitant davantage de parties prenantes à contribuer à cet effort. Une éducation de qualité avec le soutien approprié contribuera indubitablement à améliorer notre société, et les efforts de cette initiative nous rapprocheront de cet objectif.

Informations connexes

Mots-clés

Enseignement, enseignants, décideurs politiques, parents, étudiants, accès, adaptation, inégalité, désavantage