Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

EELIAD — Résultat en bref

Project ID: 212133
Financé au titre de: FP7-ENVIRONMENT

Le mystère des anguilles

Les populations d'anguilles en Europe ont considérablement décliné au cours de ces dernières années. De nouvelles recherches devraient permettre de garantir la durabilité de cette ressource alimentaire majeure.
Le mystère des anguilles
Les prises d'anguilles argentées et d'anguilles jaunes sont passées de 40 000 tonnes dans les années 1960 à moins de 20 000 tonnes aujourd'hui. Jusqu'à présent, les scientifiques n'avaient que peu d'éléments sur les processus écologiques à l'origine de ce déclin, largement dû aux difficultés techniques associées à l'étude des populations d'anguilles.

Les chercheurs travaillant sur le projet EELIAD («European eels in the Atlantic: Assessment of their decline»), qui était financé par l'UE, ont réussi à suivre les anguilles sur plus de 3000 kilomètres jusqu'à des sites proches de la dorsale médio-atlantique. Ils ont aussi pu cartographier les migrations des fraies d'anguilles européennes et ainsi mieux étudier le comportement des animaux au cours d'un voyage de plus de neuf mois.

L'équipe a également isolé les facteurs affectant la migration des anguilles, et notamment le phénomène de prédation côtière et océanique, qui n'avait encore jamais été pris en compte jusqu'à présent. Les études réalisées en Irlande, en Espagne et en France ont montré que l'évolution de la pêche et de la gestion des prises ont également influencé la dynamique des populations au cours des dernières décennies.

D'autres recherches ont montré que les fluctuations de pression et de température sont susceptibles de contrôler la maturation des anguilles et les cycles de reproduction. Ces nouveaux éléments sont très utiles pour améliorer l'élevage des anguilles, ce qui devrait limiter la pression au niveau des populations sauvages.

Le projet EELIAD a également fourni la première étude génétique des larves d'anguilles européennes et américaines prélevées sur le site de fraie. Ces données ont par ailleurs été complétées par celles sur les civelles européennes. Les résultats suggèrent que les anguilles européennes devraient être un exemple classique de panmixie (reproduction aléatoire) et donc être pris en charge en tant que tel.

D'autres éléments ont montré qu'il subsistait certaines inconnues quant au classement et à l'analyse de l'état et de la qualité des anguilles argentées. Les chercheurs du projet EELIAD ont tenté d'améliorer les protocoles d'identification des anguilles argentées et mis en place des tests non invasifs ciblant les principales maladies.

Le suivi des anguilles a attiré l'attention de réalisateurs irlandais, espagnols, français, suédois, britanniques et américains. Au total, 10 courts-métrages ont été tournés. D'après les chercheurs du projet EELIAD, «The Mystery of Eels» (Le mystère des anguilles) est une histoire qui devrait sensibiliser le public à l'importance de la protection des anguilles et de leur habitat.

Les éléments biologiques et écologiques générés par les chercheurs du projet EELIAD contribueront à définir des pratiques de gestion durables et justifiables pour les anguilles. Il s'agit là d'un aspect important étant donné que la production mondiale d'anguilles représente plus de deux milliards d'euros.

Informations connexes