Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

PHARMEA — Résultat en bref

Project ID: 232554
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Suisse

Une meilleure façon de mesurer les signaux électrophysiologiques

Pour étudier les molécules agissant sur le système cardiaque ou le système nerveux central, il est essentiel de pouvoir capter les signaux électrophysiologiques, malheureusement nous ne possédons pas encore de système à haut débit pour le faire. Un projet récent a donc développé un prototype de matrice multi électrodes à haut-débit susceptible d'être utilisé dans le processus de découverte de nouveaux médicaments.
Une meilleure façon de mesurer les signaux électrophysiologiques
Les canaux ioniques sont des protéines dans les cellules membranaires qui contrôlent le flux de particules ou d'ions chargés dans les cellules et régulent le volume cellulaire. Dans les tissus du système nerveux central (SNC), du système cardiaque ou du tissu cardiovasculaire, les canaux ioniques sont impliqués dans un grand nombre de pathologies et constituent de ce fait d'excellentes cibles thérapeutiques. La mesure du signal électrophysiologique constitue un aspect essentiel de la découverte de nouvelles molécules, mais son emploi est depuis longtemps restreint par des techniques de faible rendement.

Pour résoudre ce problème, le projet PHARMEA financé par l'UE a généré un système prototype à haut débit basé sur la technologie des matrices multi-électrodes (MEA pour multi-electrode array). Ces recherches ont réuni plusieurs groupes de recherche et de petites entreprises pour développer, tester et commercialiser le nouveau système.

Les partenaires du projet voulaient élaborer une nouvelle plateforme MEA, accompagnée d'une interface graphique pour l'utilisateur, un kit logiciel complet et une analyse en temps réel des données. Ces caractéristiques permettent d'augmenter le nombre d'électrodes pouvant être utilisées en simultané rendant ainsi le système éligible pour le dépistage à très haut débit de molécules.

Les membres du projet ont développé un prototype capable de mesurer le signal électrophysiologique d'une culture cellulaire ou d'une coupe tissulaire dans de multiples expériences simultanées grâce à sa biopuce composée de 256 électrodes. Le système lui-même ainsi que le processus de dépistage sur une molécule modèle ont été validés par des expériences d'innocuité avec des résultats conformes aux attentes des chercheurs. Les chercheurs ont par ailleurs montré que le processus était non invasif et reproductible.

Le prototype PHARMEA a été construit et testé avec succès au niveau du laboratoire, il devrait être prêt maintenant pour un développement commercial. Cette plateforme nous offre ainsi la possibilité d'accélérer grandement la découverte de nouvelles molécules en réduisant par la même occasion l'utilisation des animaux pour ces expériences.

Informations connexes