Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

HIGHNOON — Résultat en bref

Project ID: 227087
Financé au titre de: FP7-ENVIRONMENT
Pays: Pays-Bas

Quel sera l'impact du changement climatique sur le «château d'eau de l'Asie»?

Le système hydrologique du nord de l'Inde repose sur deux phénomènes clés: les précipitations de la mousson d'été et la croissante et la fonte de la couverture neigeuse et glaciaire de l'Himalaya. Un groupe international de chercheurs a étudié comment le changement climatique influence ces phénomènes, et par extension les ressources en eau de la région.
Quel sera l'impact du changement climatique sur le «château d'eau de l'Asie»?
Financé par le septième programme-cadre de l'UE (7e PC), le projet HIGHNOON est une collaboration entre des organisations et des universités européennes, indiennes et japonaises. La préoccupation principale de l'équipe était d'évaluer l'impact du recul des glaciers et des éventuels changements de la mousson d'été en Inde sur la répartition spatiale et temporelle des ressources en eaux dans le nord du pays.

L'équipe du projet HIGHNOON a utilisé une approche transdisciplinaire de l'adaptation au changement climatique. L'équipe a intégré les connaissances des parties prenantes concernant le changement et la variabilité climatique, avec les données scientifiques produites par une meilleure modélisation du climat régional et le développement d'un scénario socio-économique.

Les activités menées par les parties prenantes (depuis l'exploitation agricole locale au gouvernement national) ont conduit à des recommandations concernant des stratégies basées sur l'adaptation aux événements hydrologiques extrêmes, dans le cadre d'un processus participatif.

Les résultats révèlent un réchauffement progressif étendu du nord de l'Inde, avec une augmentation moyenne pour le bassin du Gange de 2 degrés Celsius d'ici 2050 et de 4 degrés d'ici 2100. Ces augmentations de températures ont été confirmées par les modèles climatiques régionaux utilisés, et devraient être plus prononcées dans les régions montagneuses. D'autres résultats indiquent une augmentation mineure des précipitations annuelles d'ici 2050.

Une nouvelle modélisation des glaciers à grande échelle dans les modèles climatiques régionaux a confirmé la poursuite du recul des glaciers dans la plupart des chaînes de montagnes de l'Himalaya, le «Château d'eau de l'Asie». Il apparaît aussi que l'élévation des températures et la diminution des précipitations empireront probablement les conditions de sécheresse d'ici 2050.

Dans les régions en amont, où le changement climatique devrait accroître le risque d'inondation, l'adoption de mesures d'adaptation pour prévenir les dommages des inondations est une priorité. Plus bas, dans les régions moyennes et en aval du bassin du Gange, les chercheurs prévoient des sécheresses et l'abaissement des nappes phréatiques. Ceci les a incités à définir des mesures prioritaires pour maintenir le niveau des nappes, et à développer des pratiques de récupération d'eau et d'utilisation plus économique.

Le projet HIGHNOON a communiqué ses résultats aux décideurs politiques de l'UE et de l'Inde, et publié une note politique complète. Les résultats sont disponibles en ligne sur le site du projet et sont également communiqués aux scientifiques via des articles révisés par des pairs et des conférences.

Informations connexes