Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

Top Story

Financé au titre de: FP7-ICT

En vedette - Le secteur des TIC en Croatie: l'État membre le plus récent en plein mouvement

Le dernier membre de l'Union européenne est déjà fortement actif dans la recherche européenne. La Croatie est déjà bien impliquée dans la R&D, avec un taux de participation élevé aux programmes-cadres de recherche européens, malgré sa petite taille et son statut antérieur externe à l'Union. Dans le domaine des TIC (technologies de l'information et de la communication), elle se positionne déjà à l'avant, par sa participation dans des projets pionniers en robotique et dans les infrastructures de transport intelligent.
En vedette - Le secteur des TIC en Croatie: l'État membre le plus récent en plein mouvement
Le lundi premier juillet 2013, la Croatie, un pays marqué par un violent conflit, devenu une démocratie stable en deux décennies et donc apte à relever les obligations d'une adhésion à l'UE, est devenu le 28e État membre de l'Union européenne. La veille de son adhésion, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, déclarait que «l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne est un évènement historique qui repositionne le pays à la place qui lui revient au cœur de l'Europe».

D'un point de vue des infrastructures de TIC, le pays est loin derrière les autres pays de l'Union. Actuellement, seuls deux tiers des ménages ont un accès à Internet haut débit, alors que la proportion moyenne dans le reste de l'Union est d'environ trois-quarts. Mais pour certaines mesures montrent que, pour ce qui est de l'administration en ligne, la Croatie est en relativement bonne position: en effet, l'utilisation des services d'administration en ligne pour l'enseignement correspond à la moyenne européenne, alors que la transparence de l'administration en ligne par rapport aux données personnelles est plus élevée due dans le reste de l'Europe, comme cela est également le cas de l'usabilité des services administratifs en ligne par les non-Croates.

La recherche croate en TIC

La Croatie participe déjà aux programmes de recherche européens depuis un certain temps et a été impliquée dans près de 447 projets au total. Au cinquième programme-cadre (5e PC), la participation du pays s'élevait à 29 projets et est passé à 130 pour le 6e PC. Dans le cadre du 7e PC, la Croatie est impliquée dans 256 projets. Les organisations croates sont partenaires dans 25 des projets de TIC financés au titre du 7e PC.

Plus particulièrement, l'Université de Zagreb a participé à 40% des projets du programme-cadre remportés avec des partenaires croates. Fondée en 1669, il s'agit de la plus vieille et plus grande université d'Europe du Sud-est qui contribue à plus de 50% des résultats de recherche totale du pays. Pour ce qui est des TIC, la Faculté d'ingénierie électrique et d'informatique représente environ un cinquième des projets menés au titre des programmes-cadres contractés par l'université, dont la majorité est véritablement remarquable.

Des robots volants

L'élevage des abeilles, ou l'utilisation de chiens de berger robotisés pour contrôler les poissons peuvent sembler des idées farfelues, mais c'est exactement le sujet de travail d'une équipe du laboratoire LARICS de l'université de Zagreb, qui récolte des résultats très encourageants.

Dans la nature, les essaims d'abeilles et les bancs de poissons coordonnent souvent leurs mouvements selon un ensemble de règles simples, suivant lesquelles chaque individu se base sur son voisin pour reproduire des schémas coordonnés et complexes. Les chercheurs étaient déjà parvenus à comprendre et reproduire ces règles et comportements, mais le projet ASSISI_BF (1), lancé en février 2013, porte le concept à un tout autre niveau.

Sous la direction de l'Artificial Life Lab de Graz, en Autriche, l'équipe du projet vise à développer des robots capables d'apprendre le langage social des troupeaux d'animaux et d'influencer eux-mêmes les comportements de ces groupes. A terme, les chercheurs espèrent établir une société auto-organisée hybride composée d'animaux et de robots. Les opérateurs humains pourront établir des objectifs pour ces communautés et développer des applications dans l'agriculture durable et la gestion du bétail.

Une équipe de l'université de Zagreb, le partenaire croate, développe les composants matériel et logiciel d'un 'interprète' adaptatif en temps réel de l'arène d'interaction des abeilles pour décoder le langage des abeilles. Les chercheurs souhaitent ensuite utiliser cet outil pour communiquer avec les abeilles et explorer les caractéristiques responsables de l'efficacité et de la rigidité des sociétés d'abeilles, ce en vue d'adapter ces caractéristiques dans leurs systèmes hybrides de robots et d'abeilles.

Le laboratoire de recherche LARICS est également impliqué dans le projet EC-SAFEMOBIL (2) qui est consacré au développement de méthodes précises de contrôle et d'estimation de mouvement pour les véhicules télépilotés.

Les «véhicules aériens sans pilotes», ou drones, ne sont pas toujours estimés à leur juste valeur. Ils pourraient cependant, associés à des systèmes autonomes, jouer un rôle important dans des applications telles que la gestion des situations d'urgence.

Lorsqu'il est impossible ou trop dangereux d'envoyer des pilotes humains dans des situations de sauvetage ou de crise, des hélicoptères robotisés autonomes pourraient offrir une solution, mais ces systèmes doivent être fiables et capables de se positionner seuls avec précision. L'objectif du projet est de développer des capacités comme l'atterrissage sur des plateformes mobiles (un pont de bateau), ainsi que la coordination, la coopération et le contrôle de trafic pour être utilisés pour l'automatisation du transport ou l'entreposage industriel.

L'expertise de LARICS en robotique, contrôle intelligent, systèmes de fabrication flexibles et drones contribue au développement de capteurs SLAM (Simultaneous localisation and mapping), de routage dynamique et de gestion distribuée de circulation d'entreposage autonome. Ce qui peut mener très rapidement aux robots-drones capables de coordonner les opérations de secours ou de gérer le transport et l'entreposage de marchandises.

Des infrastructures intelligentes

L'université est également impliquée dans des projets visant à améliorer les communications, l'approvisionnement en eau et les infrastructures de trafic. Le projet portant sur les communications, 'Network of the Future', se basera sur de nouvelles technologies et architectures et, surtout, sur une infrastructure de réseau optique à haute vitesse. La position dominante de l'Europe dans le domaine des réseaux optiques pourrait être perdue si nous retournions à une approche dispersée et non coordonnée.

Le projet BONE (3) a donc été lancé pour stimuler la collaboration, un échange de chercheurs et l'intégration d'activités et de savoir-faire en établissant des centres d'excellence virtuels ainsi qu'une liaison avec les programmes de recherche nationaux, dans l'Union et à l'extérieur. Plus spécifiquement, le département de télécommunications de la Faculté d'ingénierie électrique et informatique de l'université de Zagreb a organisé et enseigné des cours basés sur un programme de licence en «communications optiques et réseaux», en se basant principalement sur le réseau d'excellence E-PHOTON/ONE fondé dans le cadre du 6e PC.

L'équipe de contrôle avancé de la faculté a également participé au projet URBANWATER (4), qui développe une plateforme de TIC pour la gestion efficace et intégrée des ressources et infrastructures des eaux urbaines.

Environ 1% de l'eau de surface de la Terre est potable et se trouve sous forme liquide, le reste est composé d'eau de mer salée ou de glace. Ces 70 dernières années, la demande en eau potable douce a doublé et elle devrait encore augmenter de 25% dans les vingt prochaines années. Les régions urbaines totalisant près de 17% de la consommation en eau douce dans l'UE, l'approvisionnement en eau dans les zones urbaines est réellement une pièce importante du puzzle.

La faculté d'ingénierie électrique et informatique de l'université croate a déjà participé à la modernisation du système de distribution d'eau de la ville de Zagreb au début des années 2000 et elle exploite actuellement son expertise en intégrant des fermes éoliennes et des réseaux intelligents au projet. L'objectif est d'établir une plateforme pouvant incorporer la prévision météorologique, des données sur les réserves d'eau de surface, la consommation des ménages et les informations sur les pressions et les fuites. Associant des techniques avancées de mesures, des données de consommation en temps réel et la capacité de prévision de la demande, à une tarification adaptative et des commentaires des utilisateurs, le système peut même être interopérable avec les plateformes de gestion d'infrastructures énergétiques.

Des transports durables et intelligents

Lorsqu'il s'agit de mettre à jour les infrastructures de transport, les systèmes de transport intelligents (STI) sont essentiels. Le département de STI de la faculté des sciences du trafic et des transports de l'université croate mène actuellement divers travaux de recherche sur les architectures, les technologies, les services et les outils pour la gestion avancée des transports et du trafic. Le département est un partenaire dans les efforts du projet ICSI (5) pour construire une nouvelle architecture de STI moins centralisée que les précédentes.

Actuellement, les architectures basées sur un contrôle centralisé ont tendance à rencontrer des problèmes au niveau des mises à jour de l'infrastructure de transport, comme l'augmentation de la taille du réseau ou la quantité de trafic. Avec la nouvelle solution, plus flexible, l'intelligence relative à la détection et à l'actionnement sera distribuée sur l'ensemble du système grâce à un stockage local et à des capacités informatiques d'hébergement d'une plateforme de logiciel en charge des applications de STI. La communication avec le centre de contrôle est uniquement nécessaire pour les mises à jour avec des informations agrégées d'opérations à long terme, comme l'extraction de données ou pour le téléchargement de mises à jour de logiciels.

Le projet ROADIDEA (6) a également examiné le potentiel d'innovation du secteur européen des STI pour révéler les problèmes et les goulets d'étranglement existants pour l'utilisation des données et l'établissement des services. L'équipe du projet, incluant le partenaire croate Meteo-Info, a également essayé de développer de meilleurs modèles et méthodes à exploiter dans différentes plateformes de services de STI.

Parmi les résultats du projet, des méthodologies d'innovation pour aider l'Europe à exploiter au maximum ses services de transport, une bibliothèque de documents baptisée «Innovation Wiki» et des programmes pilotes comprenant une étude de modèles de prévisions statistiques pour la friction de surface de la route.

Parallèlement, le projet MOBINCITY (7) vise à optimiser la gamme et le rendement énergétique des véhicules 100% électriques grâce à un système de TIC intégré qui utilise les informations provenant des conducteurs, des véhicules et des infrastructures de transport ou d'énergie pour fournir une planification de trajet et de cheminement qui optimise les opportunités de chargement et de décharge des batteries.

Le transport urbain est responsable d'un quart des émissions de CO2 du transport global, c'est pourquoi les véhicules entièrement électriques destinés au transport public et privé dans nos villes peuvent considérablement contribuer à réduire les niveaux actuels de pollution. L'équipe de MOBINCITY, dont l'institut croate de l'énergie «Hrvoje Pozar» (EIHP), développe un système capable de fournir des informations sur les facteurs susceptibles d'influencer leur performance, comme le trafic, les conditions météorologiques et routières, le réseau électrique,... Les véhicules utiliseront ensuite ces renseignements pour fournir aux conducteurs des stratégies de trajet et de rechargement en renforçant par là leurs applications pratiques.

De la santé en ligne à l'informatique en nuage

La Croatie possède également un secteur privé impliqué activement dans la recherche sur les TIC du 7e PC, notamment dans les systèmes de logiciel. Avec plus de 60 ans d'histoire, Ericsson Nikola Tesla (ENT) est un fournisseur croate de produits de télécommunication, de solutions et de services employant plus de 1600 personnes.

Le département du système de santé en ligne de l'entreprise développe et maintient des systèmes d'informations de soins de santé personnalisés à grande échelle, et est un partenaire actif du projet UNIVERSAAL (8). L'équipe espère aider l'industrie des TIC en Europe à développer et déployer des solutions d'assistance à l'autonomie à domicile, des composants logiciels et matériels visant à améliorer la qualité de vie des personnes âgées.

Les personnes âgées ont souvent besoin d'assistance pour maintenir leur indépendance, leur autonomie et même la santé. Alors que la population européenne vieillit, de plus en plus de citoyens auront besoin de ce type de soutien. Les technologies d'assistance à l'autonomie à domicile utilisent les TIC pour fournir une solution. Les applications d'assistance à l'autonomie à domicile visent à rallonger la durée de vie des personnes âgées dans leur environnement privilégié tout en renforçant leur autonomie et leur mobilité. Elles visent également à augmenter la sécurité, à éviter l'isolement social et à promouvoir un style de vie actif plus sain.

Le projet développe une plateforme normalisée ouverte ainsi que des spécifications qui devraient aider les fournisseurs de services en assistance à l'autonomie à domicile à mieux établir leurs services de manière plus rapide et abordable. L'équipe produit également des outils logiciels qui pourraient diminuer les coûts de développement et élargir le marché des technologies d'assistance à l'autonomie à domicile en offrant un magasin d'applications du nom de uStore, dans lequel les développeurs, les fournisseurs de service et les utilisateurs pourraient proposer et obtenir des applications d'assistance à l'autonomie à domicile.

ENT est impliqué dans le projet CLOUDSCALE (9) qui vise également à soutenir les clients de l'informatique en nuage en développant des applications échelonnables rentables. CLOUDSCALE développe des outils et méthodes qui détectent les problèmes d'échelonnabilité par l'analyse de codes. Ils aideront les fournisseurs de logiciels comme service (SaaS) et de plateformes comme service (PaaS) à concevoir des logiciels pour l'échelonnabilité et la résolution des problèmes d'échelonnabilité dans les applications existantes. L'équipe d'ENT est principalement responsable de la collecte des besoins, de la préparation des cas d'utilisation et de la validation des résultats.

Au-delà des frontières

La Croatie est également active dans des projets qui encouragent la coopération en recherche transnationale ou régionale, spécialement dans la région des Balkans occidentaux, par le biais de projets comme BALCON («Boosting EU-Western Balkan countries research collaboration in the monitoring and control area») et WINS-ICT («Western Balkan countries Inco-Net support in the field of ICT»).

Les organisations croates forment un lien vital dans les réseaux internationaux de recherche, comme le projet GN3 («Multi-gigabit European research and education network and associated services») ou ACTION-GRID («International cooperative action on grid computing and biomedical informatics between the European Union, Latin America, the Western Balkans and North Africa»).

Avec un historique d'implication comme celui-ci, la Croatie semble sur la bonne voie pour devenir un leader régional ainsi qu'un contributeur actif dans les efforts de recherche en TIC de l'UE.

Les projets présentés dans cet article étaient soutenus au titre du septième programme-cadre (7e PC) de recherche:

(1) «Animal and robot societies self-organise and integrate by social interaction»
(2) «Estimation and control for safe wireless high mobility cooperative industrial systems»
(3) «Building the future optical network in Europe: the E-PHOTON/ONE network»
(4) «Intelligent urban water management system»
(5) «Intelligent cooperative sensing for improved traffic efficiency»
(6) «Road map for radical innovations in European transport services»
(7) «Smart mobility in smart city»
(8) «Universal open platform and reference specification for Ambient Assisted Living»
(9) «Scalability management for cloud computing»

Lien au projet sur CORDIS:

- le 7e PC sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet ASSISI_BF sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet EC-SAFEMOBIL sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet BONE sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet URBANWATER sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet ICSI sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet ROADIDEA sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet MOBINCITY sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet UNIVERSAAL sur CORDIS
- Fiche d'informations du projet CLOUDSCALE sur CORDIS

Liens aux sites web des projets:

- Site web «Animal and robot societies self-organise and integrate by social interaction»
- Site web «Estimation and control for safe wireless high mobility cooperative industrial systems»
- Site web «Building the future optical network in Europe: the E-PHOTON/ONE network»
- Site web «Intelligent urban water management system»
- Site web «Intelligent cooperative sensing for improved traffic efficiency»
- Site web «Road map for radical innovations in European transport services»
- Site web du projet «Smart mobility in smart city»
- Site web «Universal open platform and reference specification for Ambient Assisted Living»
- Site web du projet «Scalability management for cloud computing»

Lien à des séquences vidéo connexes:

- Vidéos du projet EC-SAFEMOBIL

Autres liens:

- Site web de la stratégie numérique de la Commission européenne

Informations connexes