Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

JUSTBRAIN — Résultat en bref

Project ID: 241861
Financé au titre de: FP7-HEALTH
Pays: Suisse

Une méthode d'administration de médicament directement au cerveau

Le traitement de nombreuses maladies neurologiques nécessite d'administrer les médicaments au niveau du cerveau. Une étude européenne a compilé les connaissances de base sur la manière d'améliorer l'administration de médicaments au cerveau.
Une méthode d'administration de médicament directement au cerveau
La barrière hémato-encéphalique (BHE) est un réseau vasculaire qui forme une barrière chimique et structurelle entre le cerveau et la circulation sanguine. La BHE protège le cerveau contre toute substance dangereuse et maintient son homéostasie. Néanmoins, elle empêche l'administration de médicaments thérapeutiques au système nerveux central, rendant le traitement des maladies et des cancers du cerveau impossible.

Jusqu'à ce jour, les tentatives d'administration de médicaments ont employé les protéines transmembranaires spécifiques en place pour l'approvisionnement effectif des nutriments du sang au cerveau et pour l'élimination de métabolites toxiques. Des preuves récentes indiquent que l'espace entre les cellules endothéliales de la BHE est scellée par des jonctions serrées.

Les scientifiques impliqués dans le cadre du projet JUSTBRAIN («Blood-brain barrier junctions as targets for paracellular drug delivery to the brain») ont exploité ces informations pour développer des stratégies pour une ouverture temporaire des jonctions de la BHE. L'objectif était de cibler les protéines des jonctions et de faciliter l'administration contrôlée et sûre des médicaments dans le cerveau.

Pour trouver des cibles adaptées, le consortium a d'abord caractérisé la composition moléculaire des jonctions de la BHE dans des cerveaux sains et malades. Ils ont utilisé des échantillons et des tissus humains à partir de différents modèles murins de troubles neurologiques comme la maladie d'Alzheimer, les AVC et la sclérose en plaques. Malgré la composition moléculaire complexe des jonctions serrées de la BHE, dans certains cas, l'absence d'une molécule n'influence pas l'intégrité jonctionnelle.

Néanmoins, les scientifiques ont découvert trois gènes (CCM1, -2 and -3) essentiels à la maturation et au maintien des cellules endothéliales dans le cerveau. De plus, ils ont identifié une implication de la voie de signalisation de Wnt dans l'architecture vasculaire du cerveau et la manipulation de la voie s'est traduite par l'ouverture des jonctions de la BHE.

Ce ciblage pharmacologique de la voie de signalisation de la Wnt a été proposé comme stratégie potentielle pour renforcer temporairement la perméabilité de la BHE. La mise en application de cette approche devrait ouvrir de nouvelles voies pour le traitement de maladies neurologiques.

Informations connexes

Mots-clés

Maladie neurologique, administration de médicaments, barrière hémato-encéphalique, jonctions serrées, signalisation Wnt