Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une coopération UE-US pour construire des ponts plus sûrs

Des experts en sismique de l'UE et des États-Unis ont collaboré afin de mettre au point une méthode pour tester la sécurité de structures complexes pendant un séisme.
Une coopération UE-US pour construire des ponts plus sûrs
Le projet EXCHANGE-SSI (Experimental & computational hybrid assessment network for ground-motion excited soil-structure interaction systems), financé par l'UE, a facilité le transfert de connaissances entre des chercheurs et des ingénieurs en sismologie d'Europe et d'Amérique du Nord.

Le projet EXCHANGE-SSI a comblé l'écart technologique entre l'UE et les États-Unis, via la mise en réseau efficace des infrastructures existantes. Il a ainsi engendré la dynamique nécessaire à une recherche conjointe, intégrée, de longue durée et de haut niveau, sur les difficultés d'utiliser une expérimentation mixte pour étudier les interactions entre le sol et le pont.

Les partenaires du projet ont exploré les moyens les plus avancés de promouvoir la construction d'infrastructures plus solides, afin qu'elles résistent mieux aux séismes. Le rapprochement et la collaboration transatlantique ont apporté de nombreux avantages aux deux parties, afin d'améliorer la construction de structures majeures comme des ponts.

Le consortium a supervisé l'échange de chercheurs entre des institutions en UE et aux États-Unis afin d'étudier l'effet sur les ponts de l'interaction entre le sol et les structures durant un séisme. L'équipe conjointe a sélectionné des scénarios de déplacements sismiques pour un pont en béton armé à 5 arches, sur fondations anti-séismiques. Elle a étudié la réponse inélastique des structures et calculé la rigidité du système butées-remblais.

Le projet a également développé un logiciel interactif pour sélectionner les déplacements du sol qui serviront à la procédure d'évaluation sismique du pont étudié. Le logiciel ISSARS, développé par l'université Aristotle de Thessalonique en Grèce, est disponible en ligne. L'équipe a aussi conduit une analyse de simulation portant sur plusieurs plates-formes et régions, pour le pont choisi comme étude de cas. Cette partie a impliqué deux universités en Grèce, une en Italie et une aux États-Unis.

Les chercheurs ont aussi conduit la toute première expérience intercontinentale. Il s'agissait de tester la substructure du pont, 2 systèmes de butées-remblais, les fondations moyennes pieux-sol, et la superstructure. Cette expérience a été la première à relier des ordinateurs et des équipements de laboratoire situés de chaque côté de l'Atlantique.

Informations connexes

Mots-clés

Ponts, séisme, sismique, mouvements du sol, interactions entre le sol et la structure, butée et remblai