Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ESNIP 3 — Résultat en bref

Project ID: 259949
Financé au titre de: FP7-KBBE
Pays: Royaume-Uni

La surveillance de la grippe porcine pour l'Europe

Un projet européen a conduit des travaux de surveillance importants sur la grippe porcine pour garantir que les autorités gardent le contrôle de la maladie potentiellement dévastatrice.
La surveillance de la grippe porcine pour l'Europe
Connue sous le nom de la grippe porcine (GP), la maladie est une pathologie relativement fréquente qui affecte négativement la plupart des élevages porcins dans le monde. Des réseaux actualisés et exhaustifs sont nécessaires pour limiter de futures épidémies, il est donc urgent de standardiser les outils et les méthodes adaptés.

Le projet ESNIP 3 («European surveillance network for influenza in pigs 3») était financé par l'UE pour établir un tel réseau. Ce réseau a travaillé en collaboration étroite avec ses partenaires de contrôle de la grippe porcine en Chine et aux États-Unis ainsi qu'avec les organisations de la santé en Europe.

Le consortium avait pour objectif principal la collecte et l'archivage dans une base de données des informations concernant les différentes souches de virus identifiés dans les élevages porcins européens. Le projet s'est également concentré sur la standardisation des méthodes de collection et de surveillance.

Les chercheurs ont entamé une surveillance des troupeaux à l'échelle de l'Europe afin de mieux comprendre la diversité génétique de la GP au sein des populations porcines européennes. Pour ce faire, des programmes de surveillance, des protocoles de compilation et des méthodes de test ont été standardisés dans tous les centres de recherche impliqués dans le projet.

Une base de données a été conçue et mise en œuvre pour archiver les informations génétiques des souches du virus collectées précédemment dans le cadre du projet; il s'agit de la base de données sur la GP la plus complète jamais créée. Ces informations ont également permis de créer des cartes sur la diversité génétique de la GP en Europe.

ESNIP 3 a découvert que, hormis certaines différences génétiques selon les pays, plus de 30 % des troupeaux de porcs en Europe ont été infectés par la GP. Néanmoins, les souches ont présenté une certaine divergence par rapport à la souche d'origine utilisée pour la création d'un vaccin.

Grâce aux connaissances générées par le projet ESNIP 3, la surveillance des épidémies de grippe porcine deviendra beaucoup plus simple et plus rapide. Un résultat qui permettra d'alléger le poids de cette pathologie pour la santé publique, en accélérant la production de vaccins contre de nouvelles souches dangereuses, et peut-être aussi d'améliorer le sort des éleveurs de porcs.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Grippe porcine, élevage porcin, réseau de surveillance, vaccin