Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Produire des pièces comportant des éléments de très petite taille

La fabrication additive est une technique en essor rapide pour construire des pièces de forme complexe en empilant des couches successives à partir de fichiers de CAO. Des scientifiques ont exploré son potentiel pour produire des pièces avec une résolution de l'ordre du micromètre.
Produire des pièces comportant des éléments de très petite taille
Par rapport aux méthodes traditionnelles de moulage et de soudage, la fabrication additive présente de nombreux avantages comme une réduction des déchets et de l'énergie consommée, une excellente exactitude et un post-traitement réduit. La majorité des progrès ont été constatés avec des pièces de plus grande taille, dans les secteurs des biens de consommation, de l'automobile et de l'aéronautique.

Cependant, comme on utilise de plus en plus la fabrication additive et que les matériaux qu'elle utilise sont de plus en plus nombreux, son marché potentiel ne cesse de s'élargir. La microfabrication est la prochaine grande frontière et le projet DIGHIRO («Digital generation of high resolution objects»), financé par l'UE, a été lancé pour en explorer le potentiel.

Les scientifiques ont étudié des techniques susceptibles de soutenir l'extension de la fabrication additive, souvent appelée impression 3D, pour produire de pièces comportant des éléments de l'ordre de quelques micromètres. Ces travaux ont débouché sur le développement d'un système prototype de fabrication additive avec une résolution micrométrique, ainsi que sur l'exploration de nombreuses applications dont des dispositifs microfluidiques et de laboratoire sur puce.

L'intérêt de la fabrication additive de pièces miniatures progresse, particulièrement depuis que sa compatibilité a été démontrée avec des matériaux largement utilisés comme le titane, l'aluminium et le tungstène. La commercialisation et l'adoption par le marché demanderont l'amélioration des processus et du contrôle de la machine. DIGHIRO y a contribué grâce à une meilleure compréhension des techniques impliquées et à un prototype innovant.

Informations connexes

Mots-clés

Fabrication additive, formes complexes, génération numérique, haute résolution