Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La métastase osseuse induite par le cancer

Un projet de recherche européen a souhaité lutter contre la métastase osseuse. En combinant la recherche fondamentale, les nouvelles technologies et la validation clinique, les scientifiques ont souhaité comprendre pourquoi et comment les cellules cancéreuses colonisent l'os.
La métastase osseuse induite par le cancer
L'os est souvent un lieu métastatique pour plusieurs types de cancer, indiquant qu'il constitue un microenvironnement attrayant pour la migration et la croissance des cellules cancéreuses. Par ailleurs, l'os peut être le premier site de développement de l'ostéosarcome. Si l'on veut contrer la diffusion des cellules cancéreuses vers l'os, il faut comprendre leur mécanisme de migration.

La portée du projet BONE-NET (European training network on cancer-induced bone diseases), financé par l'UE, était d'explorer les premiers mécanismes moléculaires associés aux métastases du cancer et d'identifier les gènes et leurs régulateurs qui attirent les cellules cancéreuses vers l'os. L'objectif ultime de BONE-NET, qui s'est appuyé sur les précédents projets européens METABRE et PROMET, était de développer des thérapies ciblées et de découvrir de nouveaux biomarqueurs de diagnostic.

Le consortium a recruté des chercheurs débutants et expérimentés pour les former à la protéomique, à la génomique fonctionnelle, à la thérapie génique ainsi qu'au développement de nouvelles thérapies pharmacologiques.

Les chercheurs ont effectué un profilage des ARNm et des microARN sur des échantillons du patient atteint d'ostéosarcome et des ponctions de moelle osseuse prélevées de patients touchés par un cancer de la prostate ou du sein. Un profilage similaire a été entrepris pour des lignées cellulaires de la prostate, un modèle préclinique de la métastase osseuse induite expérimentalement, et dans les lignées cellulaires du sein pour caractériser le phénomène de la transition épithéliale-mésenchymale. Une liste de microARN et de protéines intéressantes a été explorée plus avant sur des prélèvements de patients. Les travaux en cours devraient clarifier le rôle de certains de ces microARN dans le caractère souche modulant, la clonogénicité et la plasticité épithéliale. Le rôle des microARN sur les lésions squelettiques causé par l'ostéosarcome et les carcinomes a été évalué par des techniques d'imagerie in vivo non-invasive (radiographie, fluorescence et/ou bioluminescence) et l'histologie osseuse et l'histomorphométrie.

D'un point de vue thérapeutique, le consortium a travaillé sur l'encapsulation des médicaments dans les liposomes et le développement de nouvelles approches thérapeutiques pour le sarcome osseux, dont l'expression génique bloquante in vivo.

Dans l'ensemble, les produits livrables de BONE-NET permettraient d'identifier les patients atteints de cancer et présentant un risque plus élevé de rechute ou de métastase osseuse. De plus, les nouvelles thérapies à base de molécules pourraient améliorer le résultat en ciblant les micrométastases.

Informations connexes

Mots-clés

Cancer, métastase, os, ostéosarcome, microARN