Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

De nouveaux tests et traitements pour les troubles de l'attention

Des milliers de personnes dans le monde souffrent de problèmes d'attention. De nouveaux travaux portant sur la mise au point de méthodes améliorées de test de l'attention devraient aider à mieux comprendre le rôle du cerveau dans ces problèmes.
De nouveaux tests et traitements pour les troubles de l'attention
Le manque de compréhension du fonctionnement du cerveau au niveau des troubles de l'attention, qu'ils soient congénitaux ou acquis, empêche la mise en place d'un traitement efficace. Il faut disposer d'analyses et de tests plus performants, notamment pour mieux comprendre les réseaux d'attention dits latéralisés, recouvrant les deux hémisphères du cerveau.

Le projet ITN-LAN («Initial training network: Lateralised attention networks»), financé par l'UE, a été mis en place pour standardiser le test des réseaux d'attention latéralisés. L'initiative a regroupé huit scientifiques expérimentés de six États membres et a fait appel à neuf jeunes scientifiques.

Les membres du projet ont cherché à développer et standardiser des tests du comportement et à corréler les données comportementales avec les tests neurophysiologiques des fonctions cérébrales. Un autre objectif était de s'appuyer sur les données générées pour faire progresser les méthodes de traitement des troubles de l'attention.

Les recherches ont conduit à modifier un modèle bien établie de la théorie de l'attention. Le projet a également mis au point une série de tests psychologiques, physiologiques et neurologiques, pour prévoir la réussite du traitement dans le cadre d'un rétablissement après un accident cérébrovasculaire (AVC).

Les chercheurs ont défini des protocoles pour l'imagerie cérébrale des tâches d'apprentissage et d'attention. Fait important, plusieurs interventions ont été avancées pour des personnes souffrant de troubles de l'attention, notamment des traitements par neurofeedback (rétroaction biologique) et entraînements cognitifs.

Au terme du projet, l'équipe avait atteint tous ses objectifs scientifiques. Les travaux se sont basés sur des collaborations bien établies et, en termes de développement des compétences, ont aidé de jeunes scientifiques à évoluer dans leur carrière.

Informations connexes