Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ISEFOR — Résultat en bref

Project ID: 245268
Financé au titre de: FP7-KBBE
Pays: Royaume-Uni

Les envahisseurs menacent les forêts européennes

Le changement climatique devrait rendre les écosystèmes forestiers plus sensibles aux dommages causés par les parasites et les agents pathogènes exotiques envahissants. Des scientifiques européens étudient des façons de contrer cette menace afin d'éviter une diminution de la production primaire et donc des rendements ainsi que la disparition d'essences vulnérables.
Les envahisseurs menacent les forêts européennes
Les forêts européennes sont d'une importance capitale pour l'environnement, l'économie et la société, offrant de nombreux avantages. Ceux-ci comprennent des produits du bois et d'autres produits, la biodiversité, la protection du captage de l'eau et la protection des avalanches, des inondations et des glissements de terrain. Toutefois, les forêts européennes sont maintenant mises en danger par des espèces étrangères qui ont entraîné une perte importante de biodiversité dans le monde.

Le but du projet ISEFOR (Increasing sustainability of European forests: Modelling for security against invasive pests and pathogens under climate change) était d'améliorer les connaissances des espèces envahissantes. Cela a été réalisé à l'aide d'outils de diagnostic pour la communauté de contrôle de la santé des plantes.

ISEFOR a en outre fourni des informations importantes sur le potentiel des organismes de quarantaine connus pour provoquer des dommages aux écosystèmes forestiers européens face aux changements climatiques. Ces nouvelles informations ont permis aux autorités de mise en quarantaine de traiter la menace posée par les parasites et les agents pathogènes étrangers. Les chercheurs ont également identifié les parasites et mes agents pathogènes envahissants précédemment inconnus comme menaces pour les écosystèmes forestiers européens.

Le projet ISEFOR, financé par l'UE, permet d'augmenter les connaissances sur les espèces exotiques susceptibles d'entrer dans les forêts européennes. Les connaissances acquises dans le cadre de cette initiative contribueront à élaborer des politiques robustes et efficaces pour la gestion des forêts. L'initiative portait sur la collecte de données sur les espèces potentiellement menaçantes dans le but de développer des outils de modélisation.

Les simulations qui en ont résulté ont permis de réaliser des prévisions précises concernant la propagation et l'impact des agents pathogènes et des parasites dans le cadre du changement climatique. Les bases de données sur les parasites et agents pathogènes envahissants en Europe ont été mises à jour et les informations utilisées pour identifier les espèces hôtes les plus vulnérables.

Des essences européennes sentinelles ont été plantées en Chine et sont surveillées à intervalles réguliers pour déceler leur colonisation par des arthropodes et des agents pathogènes indigènes. L'on a également découvert que le nématode du pin présente actuellement un très faible risque dans la majeure partie de l'Europe mais pourrait devenir une menace dans les futures conditions climatiques. Parmi les autres espèces envahissantes sélectionnées pour la modélisation, mentionnons le dendroctone du pin ponderosa, la punaise des grains d'Amérique du Nord et la noctuelle de la Sibérie.

ISEFOR a amélioré les connaissances des parasites et des agents pathogènes envahissants endommageant les écosystèmes forestiers, les deux espèces déjà présentes et les espèces susceptibles d'envahissement dans un futur proche ou à moyen terme. Le projet a également amélioré la compréhension de la manière dont les parasites étrangers et les agents pathogènes s'infiltrent en Europe.

Cette meilleure compréhension augmentera la capacité des autorités responsables à détecter et à identifier des organismes problématiques. En outre, la modélisation de l'adéquation climatique et de la susceptibilité des forêts aux parasites forestiers invasifs représente une importante contribution à l'analyse de risque des parasites.

Informations connexes

Mots-clés

Changement climatique, écosystèmes forestiers, parasites envahissants, agents pathogènes, santé des plantes