Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Encourager la vérification et la validation des logiciels

De nouvelles stratégies de vérification et de validation (V&V) pour rationaliser les logiciels utilisés dans le secteur industriel, en particulier dans la construction automobile, sont mises en place pour améliorer la qualité et la compétitivité en Europe.
Encourager la vérification et la validation des logiciels
Aujourd'hui, pratiquement tous les appareils et les systèmes utilisent des logiciels, qu'il s'agisse des ascenseurs, des fours à micro-ondes, des banques ou encore des fusées spatiales. La qualité des logiciels constituant un facteur essentiel de la réussite du produit ou du système final, le processus de V&V est un élément clé du développement des fonctionnalités logicielles.

Cela vaut tout particulièrement pour l'industrie automobile, sur laquelle s'est concentré le projet ABV («Enabling architecture based verification and validation of mission-critical systems») financé par l'UE. Les membres du projet ont effectué des recherches et développé des outils de V&V. Ils se sont en particulier concentrés sur la validation de la conception et de l'architecture d'un système, un processus qui permet de déterminer 80% des coûts encourus.

Dirigé par l'université de Mälardalen en Suède (Mälardalens högskola), l'équipe a cherché les moyens de tirer avantage des phases antérieures du développement des systèmes pour soutenir la V&V afin d'améliorer la qualité globale des systèmes. L'objectif principal du projet était d'étudier comment réduire le coût et les dimensions d'échéancier du développement de systèmes critiques tout en développant la confiance dans le système mis en œuvre.

Pour atteindre ses objectifs, l'équipe de projet a développé des outils sémantiques et des algorithmes pour le langage d'analyse et de conception d'architecture (AADL) afin d'améliorer la V&V. Elle a également développé des algorithmes basés architecture pour évaluer l'intégration des composants à la fois au niveau spécification et implémentation, en plus de la prise en charge des tests de régression des systèmes.

Globalement, les résultats du projet pourraient s'avérer très utiles pour le secteur industriel, en partie grâce à l'implication de différentes parties prenantes du secteur industriel. Cela a été renforcé par des visites chez de grands constructeurs automobiles en Suède. De manière importante, l'équipe de projet a également produit des rapports techniques qui soulignent l'application des langages de description d'architecture au secteur automobile et soutiennent le concept de régulateur de vitesse intelligent.

Avec des procédures de V&V améliorées, l'industrie automobile européenne devrait produire de meilleurs logiciels pour les systèmes et, en conséquence, de meilleurs produits. Les conséquences de ces avancées en matière de sécurité et de compétitivité seront certainement bénéfiques pour l'industrie automobile et pourront finalement être adaptées pour des logiciels utilisés dans d'autres domaines essentiels.

Informations connexes