Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des matériaux innovants aux propriétés biologiques

Ces dernières années ont fait l'objet d'importants progrès dans l'ingénierie biomédicale avec la génération de revêtements synthétiques innovants. Des chercheurs européens ont élargi les applications de cette technologie à l'administration de médicaments.
Des matériaux innovants aux propriétés biologiques
La technique de l'auto-assemblage couche par couche (cpc) est un outil intéressant et important aux applications biomédicales. Une grande variété de polymères naturels et de synthèse comme les nanoparticules peuvent être déposés en couches, pour s'associer par des interactions moléculaires. Les propriétés de chaque couche peuvent être contrôlées par la nature des composants de couche, leur pH, leur force ionique ou leur température. Dans l'ensemble, la technique cpc est simple et abordable et peut être exploitée pour l'administration de médicaments.

L'objectif principal du projet FUNCMLFS (Functional multilayer films), financé par l'UE, a été d'introduire une fonctionnalité aux films à plusieurs couches de polymères et de comprendre la relation entre la structure et ses propriétés. Plus particulièrement, ils étaient intéressés par la découverte des interactions intermoléculaires au niveau de la surface, les effets des paramètres physicochimiques sur le processus de l'assemblage ainsi que l'identification des moyens visant à contrôler l'administration de molécules fonctionnelles à partir des surfaces.

Les chercheurs ont créé des films contenant des structures membranaires qui réagissent aux altérations du pH ou de température pour libérer des molécules fonctionnelles à partir de la surface. Cette méthode est particulièrement adaptée à la nature acide des tissus cancéreux et aux diminutions du pH local induites par l'infection. Pour lutter contre les bactéries, ils ont produit des films à plusieurs couches avec des fonctionnalités superficielles doubles qui démontrent des propriétés antiadhésives pour les bactéries ainsi que des propriétés antibactériennes.

Les connaissances fondamentales générées au cours du projet serviront de base pour le développement de revêtements plus avancés pour des applications biologiques. Étant donné qu'un nombre important de patients sont affectés par les infections nosocomiales chaque année, les produits créés par le projet FUNCMLFS pourraient servir de matériaux de revêtements pour les implants et les équipements médicaux.

Informations connexes

Mots-clés

Couche-par-couche, auto-assemblage, polymère, film, pH, température, cancer, infection