Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Évaluer le marché noir en Europe

Des chercheurs ont développé un modèle économique pour analyser les effets de l'économie informelle en Europe, afin d'étudier son impact sur la croissance et la politique économiques.
Évaluer le marché noir en Europe
L'économie informelle fait référence aux activités génératrices de revenus qui ont lieu hors de l'économie formelle et sur lesquelles aucun impôt ni cotisation n'est perçu. La taille et la présence de cette économie informelle (également appelée souterraine ou parallèle) suscitent des préoccupations politiques majeures parmi les gouvernements de l'UE.

Le projet FISINF (Fiscal policy and informal economy over the business cycle), financé par l'UE, a été mis en place pour contribuer à résoudre ces problèmes. Il a développé un modèle économique utilisant des techniques de pointe en macroéconomie dynamique.

Ce modèle a servi à analyser divers effets du secteur informel en Europe. Pour atteindre ses objectifs, le projet a étudié comment l'économie informelle affecte la politique fiscale et, de ce fait, la croissance économique et l'ensemble de la productivité tout au long du cycle économique.

Les recherches se sont déroulées en trois phases. Le projet a commencé par recueillir et organiser des données sur les variables clés concernées, comme le produit intérieur brut et les variables de contrôle institutionnel pour les pays européens Il a ensuite réalisé une analyse empirique des données collectées. Un modèle théorique a ensuite été élaboré dans le cadre de la troisième phase du projet, afin de comprendre le mécanisme économique sous-jacent aux observations du projet FISINF.

À l'issue des deux premières phases, le modèle économique a été créé et calibré. Il a ensuite été utilisé pour générer divers scénarios politiques, dont on a examiné les effets sur la réduction de la taille et de la portée du secteur informel.

Les résultats de ces simulations ont été publiés dans sept revues et articles. Ces éléments pourraient s'avérer essentiels pour contribuer à réduire la taille de ce secteur en développement continu ainsi que les problèmes d'évasion fiscale et de non-paiement des cotisations sociales qui y sont liés, dans l'ensemble de l'UE.

Informations connexes

Mots-clés

Économie informelle, croissance économique, politique fiscale, cycle économique, macroéconomie