Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

BELERA — Résultat en bref

Project ID: 295043
Financé au titre de: FP7-INCO
Pays: Biélorussie

De nouvelles perspectives pour la recherche sur la nanophotonique en Biélorussie

La recherche sur les nanotubes de carbone et la photonique en Biélorussie a bénéficié d'une action en collaboration de quatre pays d'Europe. La coopération avec des institutions de l'UE a favorisé l'intégration de la BSUIR (Belarusian State University of Informatics and Radioelectronics) dans l'Espace européen de la recherche (EER).
De nouvelles perspectives pour la recherche sur la nanophotonique en Biélorussie
La BSUIR est une université très renommée dans la micro et la nano-électronique, les matériaux, les faisceaux et le génie radio. Ses scientifiques ont collaboré avec quatre partenaires européens pour faciliter son intégration à l'Espace européen de la recherche (EER) via des échanges de connaissances et de personnel.

Le projet BELERA, financé par l'UE, s'est attaché à développer l'expertise dans les nanotubes de carbone et la photonique. La BSUIR a établi une coopération durable avec quatre institutions de recherche d'Allemagne, d'Espagne, de France et du Luxembourg. Le projet BELERA a contribué à renforcer la capacité de la BSUIR en recherche et développement technologique, ainsi que la participation biélorusse aux programmes-cadres européens. Il a également renforcé la visibilité de l'université en Europe, ce qui a créé des liens avec d'autres grandes organisations de recherche en Europe.

Le premier projet jumelé de la BSUIR s'est intéressé aux propriétés magnétiques des nanotubes de carbone. En collaboration avec des partenaires de France, la BSUIR a mis au point une technique de dépôt chimique en phase vapeur pour préparer des films mixtes de métal et de nanotubes de carbone. Les partenaires ont étudié en détail les propriétés de ces films aux niveaux spectroscopique, magnétique, de la structure et de l'orientation.

Des scientifiques de l'université ont conduit des expériences avec le partenaire allemand pour la préparation et la structuration de cathodes froides à base de nanotubes de carbone, puis ils ont étudié leurs propriétés en émission. Les travaux se sont appuyés sur une nouvelle technique de fabrication de cathodes structurées, qui consiste à faire croître des colonnes de nanotubes de carbone dans des ensembles bien définis, mis au point par l'institution en Allemagne.

Le troisième sujet de recherche portait sur le développement de matériaux nanostructurés destinés à de nouveaux dispositifs photoniques. La BSUIR a collaboré avec l'institution en Espagne pour mettre au point un processus de métallisation afin de fabriquer des émetteurs de lumière à partir de silicium poreux. Les travaux ont aussi visé l'efficacité du couplage de l'aluminium nanoporeux comme guide d'ondes, afin de fabriquer des dispositifs photoniques intégrés. Enfin, les activités conjointes ont porté sur la conception de structures photoniques à destination de biocapteurs, et de configurations optimales pour les cellules solaires à jonction Schottky.

La diffusion des informations était un élément important du projet BELERA, et les partenaires ont été particulièrement productifs dans ce domaine. Citons ainsi le site web du projet, plusieurs publications, une présentation, quatre lettres d'information, un dépliant, une e-brochure et un guide promotionnel.

Informations connexes

Mots-clés

Nanotubes de carbone, photonique, radio-électronique