Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

SAGHE — Résultat en bref

Project ID: 223497
Financé au titre de: FP7-HEALTH
Pays: France

Une étude sur le traitement des enfants par hormones de croissance

Les traitements par hormone de croissance recombinante sont devenus la norme pour soigner les enfants dont la croissance est contrariée par une carence dans cette hormone. Cependant, en général, l'association entre ce traitement et la mortalité par cancer chez l'adulte a soulevé des questions.
Une étude sur le traitement des enfants par hormones de croissance
Le projet SAGHE («Safety and appropriateness of growth hormone treatments in Europe»), financé par l'UE, a étudié l'impact du traitement durant l'enfance par rapport à sa sécurité à long terme et à sa nécessité en Europe. Ce projet a impliqué une équipe pluridisciplinaire expérimentée en endocrinologie pédiatrique, épidémiologie et biostatistiques.

Les membres du consortium de SAGHE ont finalisé la liste d'une méta-cohorte comprenant plus de 25000 jeunes adultes en UE, traités à l'hormone de croissance pendant leur enfance. Pour évaluer l'efficacité du traitement, ils ont collecté des données sur la prédisposition génétique (taille et maladies), le retard de l'âge osseux, le dosage de l'hormone et les détails cliniques. Ils ont également évalué des facteurs comme la mortalité sur le long terme et la fréquence des cancers à partir de bases de données sur la maladie, des registres nationaux, des dossiers médicaux et de questionnaires sur la qualité de vie.

Les chercheurs ont appliqué des méthodologies validées pour analyser la croissance des patients, ainsi que pour analyser les sous-groupes à syndrome de Turner, à déficience en hormone de croissance et de taille réduite pour l'âge gestationnel. Après ajustement par rapport à des facteurs socioprofessionnels comme la catégorie socioéconomique des parents et le niveau d'éducation, les résultats n'ont montré d'amélioration de la qualité de vie que pour les individus de très petite taille.

L'étude SAGHE conduite en France a porté sur des enfants traités à l'hormone de croissance recombinante pour une déficience idiopathique en hormone, une courte taille idiopathique et une taille réduite pour l'âge gestationnel. Elle a aussi révélé un accroissement notable de la mortalité pour un dosage de l'hormone dépassant 50 microgramme par kg et par jour, avec une fréquence plus élevée de maladies cardiovasculaires, de tumeurs osseuses ou d'hémorragies cérébrales. Par contre, cette association n'est pas apparue dans les études SAGHE conduites en Belgique, aux Pays-Bas et en Suède. Ceci pourrait résulter de différences dans les sources de données, les groupes de population et la classification. Cependant, l'inquiétude persiste sur la sécurité à long terme des enfants ayant subi un traitement par hormone de croissance à haute dose.

Les résultats du projet ont été diffusés sur site web ainsi que par des rencontres, des symposiums internationaux, des rapports scientifiques, des ateliers internationaux et des publications. Les résultats du projet et leur diffusion devraient contribuer à rédiger des directives standardisées et basées sur des preuves, pour améliorer les critères de traitement, la sécurité et la gestion clinique de l'hormone de croissance pour les enfants en UE.

Informations connexes