Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

CERAMPOL — Résultat en bref

Project ID: 280995
Financé au titre de: FP7-NMP
Pays: Espagne
Domaine: Ressources aquatiques

Davantage d'eau propre avec les nanomembranes

L'augmentation de la présence de substances dangereuses dans les réseaux d'approvisionnement en eau fait courir des risques sur la possibilité d'avoir une eau propre et utilisable, menaçant ainsi la santé humaine et l'environnement. De nouvelles membranes nanostructurées ont été créés pour lutter contre la bioaccumulation des métaux lourds, l'apparition d'organismes résistants à plusieurs médicaments et de maladies liées au métal.
Davantage d'eau propre avec les nanomembranes
L'exposition chronique aux métaux lourds et aux médicaments provenant de l'exploitation minière, des industries pharmaceutiques et des soins de santé peut être toxique pour les cellules vivantes et provoquer des maladies. Une nouvelle génération de membranes de filtration nanostructurées à faible encrassement utilisant des matériaux intelligents a donc été élaborée par des chercheurs financés par l'UE afin de résoudre le problème.

Les chercheurs travaillant sur le projet CERAMPOL (Ceramic and polymeric membrane for water purification of heavy metal and hazardous organic compound), financé par l'UE, ont développé une technologie pour augmenter le pourcentage d'eau potable dans les pays en développement et les pays industrialisés.

Les filtres ont été préparés à l'aide de procédés innovants tels que l'électrofilage, sol-gel, procédés de revêtement pour obtenir des membranes multicouches. Ils comportent un préfiltre anti-encrassement composé de nanofibres polymères, un système de nettoyage à puce employant des cristaux piézoélectriques et une membrane en céramique nanostructurée hautement sélective.

Ensemble, ces améliorations permettront d'éliminer les métaux lourds, de récupérer les métaux précieux et d'assurer la dégradation catalytique des composés toxiques. Ce système devrait trouver des applications importantes dans l'industrie minière et le secteur pharmaceutique, ainsi que dans les hôpitaux et les établissements de soins gériatriques.

Un avantage du concept CERAMPOL est que chaque composant peut être considéré comme un outil distinct. Ces composants peuvent être facilement combinés pour fournir des solutions spécialement adaptées aux besoins spécifiques des différents processus de décontamination de l'eau.

Le processus de fabrication des nouveaux filtres peut être étendu au niveau industriel pour le traitement in situ des effluents. Les avantages des membranes à base de nanomatériaux comprennent une plus grande efficacité de filtration de l'eau et des impacts économiques et environnementaux.

Les partenaires du projet ont également fourni une boîte à outils pour la fabrication de prototypes de membranes multifonctionnelles pour le traitement des eaux usées industrielles. Les applications industrielles comprennent l'élimination des métaux lourds provenant de l'eau de drainage des mines acides et la dégradation catalytique de médicaments toxiques et de métabolites du secteur pharmaceutique, des hôpitaux et des maisons de soins infirmiers.

CERAMPOL a permis de dissocier l'utilisation des ressources de la croissance économique en développant de nouvelles technologies pouvant fournir plus d'eau sans pour autant contribuer à la surexploitation des ressources d'eau douce existantes. Cela a été réalisé en mettant en place un système de traitement des eaux efficace qui a également réduit le risque de décharge d'éléments nutritifs, de produits chimiques nocifs et d'émissions thermiques dans le milieu aquatique.

Le projet fournit donc une solution à un problème mondial, tout en offrant un énorme potentiel économique et d'innovation. Il créera également des emplois et assurera le leadership européen dans les écotechnologies.

Informations connexes

Mots-clés

Métaux lourds, membranes nanostructurées, CERAMPOL, nanofibres polymères, cristaux piézoélectriques