Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Douleurs neuropathiques: le rôle de l'anoctamine-6

Les douleurs neuropathiques résultent de dommages du système sensoriels, affectant les cinq sens. Des chercheurs européens ont étudié le rôle d'une protéine, l'anoctamine-6, dans cette maladie pénible.
Douleurs neuropathiques: le rôle de l'anoctamine-6
Les douleurs neuropathiques résultent de microglioses dans la moelle épinière, en réponse à des blessures des nerfs périphériques. Le phénomène est mal compris et les options de traitement sont limitées. La microgliose est l'activation ces cellules de la microglie dans la moelle épinière, pour éliminer les nerfs sensoriels périphériques endommagés et activer la sensation de douleur.

Le projet CACCINNP («Microglia and neuropathic pain: The role of calcium activated chloride channels»), financé par l'UE, a étudié les mécanismes moléculaires impliqués dans l'activation des cellules de la microglie et associés aux douleurs neuropathiques. Il s'est intéressé plus particulièrement à l'anoctamine-6, une protéine membranaire associée à la régulation du transport de l'ion chlorure (Cl-) et à l'asymétrie de la membrane.

Les chercheurs ont utilisé Cl-Sensor, un nouvel indicateur codé génétiquement et disposant d'une mutation qui augmente la sensibilité à l'ion Cl-. Ils ont créé deux lignées de souris exprimant ce Cl- Sensor afin de caractériser fonctionnellement les changements relatifs à l'ion Cl- dans les cellules nerveuses, à l'aide d'outils de ratiométrie.

Les travaux ont confirmé le rôle de l'anoctamine-6 comme canal ionique, dans un système hétérologue transfecté temporairement par l'ADNc de l'anoctamine-6. Les chercheurs ont utilisé le tri de cellules activées par fluorescence, la mutagenèse dirigée par le site et la microscopie en accéléré pour révéler son rôle dans la dispersion dépendant du calcium de phospholipides tels que la phosphatidylsérine.

Les chercheurs ont évalué le dysfonctionnement de la phosphatidylsérine à l'aide de souris à inhibition (knock-out) conditionnelle de l'anoctamine-6. Ils ont constaté une diminution de la phagocytose et de l'activité de la scramblase. L'effet des mutations chez ces souris rappelait le syndrome de Scott, une rare maladie hémorragique héréditaire. Et chez un modèle murin des douleurs neuropathiques, ils ont constaté une augmentation de la microgliose dans les cellules neuropathiques. D'autres études devraient éclaircir davantage le rôle de cette protéine dans les douleurs neuropathiques.

Les outils mis au point par le projet CACCINNP ont permis de surveiller de manière non invasive les changements intracellulaires de l'ion Cl-. Ses travaux pourraient conduire à de nouvelles cibles thérapeutiques des douleurs neuropathiques et à soulager les patients.

Informations connexes