Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Comprendre le processus d'invasion de la Shigella

La shigellose, l'infection provoquée par les bactéries du genre Shigella affecte les intestins et provoque la dysenterie. Comprendre les mécanismes selon lesquels les bactéries se développent dans nos cellules pourrait permettre de développer de nouvelles cibles thérapeutiques.
Comprendre le processus d'invasion de la Shigella
La Shigella, comme tout autre bactérie à Gram négatif, possède un système de sécrétion unique en forme d'aiguille (T3SA ou appareil de sécrétion de type III) pour faciliter l'inoculation des protéines infectieuses. Elles contiennent des protéines de plasmide invasif de l'antigène-H (IpaH), qui peuvent subvertir les processus cellulaires normaux de l'hôte.

Les scientifiques du projet IPAH FUNCTIONS («Role and natural host targets of Shigella IpaH during infection»), financé par l'UE, ont cherché à déterminer la dynamique de la sécrétion de protéine IpaH et l'impact sur le mécanisme cellulaire de l'hôte. Ils ont développé des outils vectoriels pour l'expression de ces protéines sous leur promoteur originel afin d'identifier les substrats de protéines IpaH en observant les changements sur la cellule hôte.

Suite à l'optimisation du système de rapporteur utilisé pour exprimer les gènes IpaH, les scientifiques ont pu spécifier le contexte spatiotemporel de l'expression IpaH. La visualisation des protéines IpaH au sein des cellules a révélé qu'après l'entrée initiale, le système T3SA est inactivé et ne se réactive qu'après la diffusion de l'infection aux autres cellules. L'élément essentiel à cette propagation était la protéine pathogène IcsA, qui provoque une remodélisation des microfilaments pour le déplacement des bactéries.

En ce qui concerne la localisation sous-cellulaire, les protéines IpaH semblaient être associées à des structures inconnues. Toutefois, les scientifiques ont pu identifier les substrats de protéine IpaH en utilisant la spectrométrie de masse.

L'expression restreinte spatiotemporelle observée des protéines virulentes IpaH indique l'importance d'études de ce type pour déterminer la dynamique de l'infectivité pathogénique. Les résultats du projet ont le potentiel de fournir des options thérapeutiques efficaces à risque minimal pour le développement de la résistance antibiotique dans les bactéries.

Informations connexes

Mots-clés

Shigella, appareil de sécrétion de type III, plasmide invasif de l'antigène-H, bactéries à Gram négatif, spectrométrie de masse