Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

EUCLIDS — Résultat en bref

Project ID: 279185
Financé au titre de: FP7-HEALTH
Pays: Royaume-Uni

La génétique de la prédisposition aux infections bactériennes

Les infections bactériennes sont la principale cause de handicap et de mort chez l'enfant dans le monde entier. Identifier les mécanismes sous-jacents de cette prédisposition offrirait de nouvelles cibles de traitement et de prévention.
La génétique de la prédisposition aux infections bactériennes
Les bases génétiques de la prédisposition aux maladies infantiles sont mal comprises. L'objectif du projet EUCLIDS («The genetic basis of meningococcal and other life threatening bacterial infections of childhood»), financé par l'UE, est d'étudier la génétique de la prédisposition et l'issue potentielle des principales maladies infantiles. Le consortium de 14 membres institutionnels a utilisé les maladies à méningocoque comme modèle de recherche.

Les membres du consortium ont réussi à établir le recrutement de patients dans le réseau clinique de 143 centres d'Europe et d'Afrique de l'Ouest. Ils ont développé une base de données en ligne pour l'inscription des patients et ont obtenu toutes les approbations éthiques nécessaires dans toutes les institutions partenaires.

Le projet a terminé l'analyse génomique des cohortes d'Espagne et d'Europe centrale pour la méningococcie, et les données sont maintenant analysées par les équipes de bioinformatique. La gravité des maladies est en cours d'analyse par rapport au génotype.

Le résultat le plus notable a été de confirmer le rôle du facteur H (FH), présent dans les trois cohortes. Le FH est une protéine de contrôle de complément et fait partie de la famille des régulateurs de l'activation du complément. Sa fonction principale est d'éviter toute lésion au niveau des tissus hôtes par l'activation du système de complément.

Les bactéries perturbent les réactions immunitaires de l'hôte en fixant le FH aux protéines FH spécifiques à la surface bactérienne, empêchant ainsi la destruction par le complément. Des variations génétiques dans le FH semblent modifier la capacité de la bactérie à résister aux réactions de l'hôte. À cette étape, les partenaires ont développé des anticorps monoclonaux contre chacune des protéines de FH et le FH du complément nécessaires à l'analyse de génotypes et de phénotypes.

Le génotypage d'une cohorte de découverte initiale des bénéficiaires du vaccin du groupe C contre la méningococcie a été achevé en plus du phénotypage fonctionnel des réponses aux vaccins. Un autre effort a été le développement d'une méthodologie pour le séquençage de la région du FH et les autres régions candidates. Le génotypage a été achevé et a identifié un nombre de variantes innovantes qui sont actuellement en cours de validation.

Les études fonctionnelles sur les mécanismes par lesquels le FH contrôle la prédisposition à la méningococcie devraient améliorer la compréhension des interactions entre le pathogène et l'hôte pendant une infection. L'identification des gènes contrôlant la réponse immunitaire soutiendra de meilleures stratégies de vaccination infantile.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Infection bactériennes, infections infantiles, à méningocoque, analyse génomique, facteur H