Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le rôle de la caspase-11 dans la réponse immunitaire et les maladies auto-immunes

Lors d'une infection, les macrophages et les cellules dendritiques produisent des cytokines inflammatoires qui déclenchent la réaction immunitaire contre les pathogènes. Le fait de savoir comment fonctionnent ces réponses immunitaires innées est essentiel pour comprendre les facteurs qui conduisent à l'apparition de maladies auto-immunes.
Le rôle de la caspase-11 dans la réponse immunitaire et les maladies auto-immunes
Lors d'une infection, les cellules du système immunitaire inné produisent des cytokines pro-inflammatoires, l'interleukine-1beta et l'interleukine-18. Elles sont coupées par la caspase-1 (une cystéine protéase) pour donner les molécules actives. Cette 'maturation' se fait dans de gros complexes protéiques, les inflammasomes, avec la participation de la famille de protéines récepteurs intracellulaires de type NOD (nucleotide-binding oligomerization domain).

Des variations génétiques des protéines NOD sont associées avec des maladies auto-immunes et une plus grande sensibilité aux infections microbiennes. Cependant, on ne sait que peu de choses sur les mécanismes moléculaires de l'activation des inflammasomes et sur le rôle de la caspase-11 dans la maturation de cytokines.

Financé par l'UE, le projet INFLAMMACT a utilisé des souris où l'expression de la caspase-11 a été inhibée pour élucider son rôle dans l'immunité innée. Les chercheurs ont étudié l'expression de la cytokine dans les macrophages de ces souris, l'activation de l'inflammasome et leur capacité à mettre en place des réponses immunitaires contre divers pathogènes.

Les chercheurs ont exposé les cellules à divers stimuli (ATP, salmonelle et ADN double brin), et conclu que la caspase-11 n'est pas indispensable à l'activation de l'inflammasome et à la sécrétion de cytokine. Ils ont cependant découvert qu'elle est essentielle dans la réponse immunitaire contre des entérobactéries comme Escherichia coli et Citrobacter, ainsi que dans les infections induites par lipopolysaccharide. L'identification des substrats possibles de la caspase-11 permettra de décrire leur rôle dans l'inflammation et l'infection.

Les résultats du projet INFLAMMACT apportent une nouvelle vision du rôle de la caspase-11 dans l'inflammation et les réponses immunitaires innées. Ces informations pourraient ouvrir la voie à de nouvelles approches thérapeutiques contre les maladies auto-immunes.

Informations connexes