Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

À l'étude des espèces invasives marines

Un récent projet de recherche a étudié comment les espèces invasives marines sont affectées par leur proximité avec des espèces présentes dans l'écosystème envahi.
À l'étude des espèces invasives marines
La phylogénétique (l'étude de la proximité entre les espèces) a amélioré la compréhension de la biologie des invasions dans les écosystèmes terrestres. Mais ce genre d'étude manquait pour les espèces invasives marines, bien qu'elles représentent un très sérieux défi économique et écologique.

Le projet MARINVASPHYLOGEN, financé par l'UE, a été lancé pour étudier s'il était possible de prévoir le succès d'une invasion à l'aide de la phylogénétique. Il s'est intéressé aux invertébrés, l'un des types les plus courants d'espèces invasives en milieu marin.

Les chercheurs ont travaillé sur la côte du Nord de la Californie, pour comprendre comment des espèces et des groupes d'espèces agissaient comme des barrières aux invasions. Ils ont constaté que plusieurs mécanismes de résistance biotique agissaient de concert pour limiter le succès d'un invertébré invasif.

L'université de Californie a soutenu les travaux du projet en assurant une formation approfondie en biologie moléculaire. Ceci a permis d'analyser en profondeur la structure phylogénétique des sites étudiés, dans un cadre local et mondial.

La partie finale du projet a consisté à regrouper les informations obtenues en une vision globale de la phylogénétique et de la biologie de l'invasion dans un écosystème marin. MARINVASPHYLOGEN a donc amélioré la compréhension de la biologie d'une invasion ainsi que des relations phylogénétiques impliquées.

Informations connexes

Mots-clés

Espèces marines, espèces invasives, écosystème marin, phylogénétique, biologie des invasions, invertébrés, résistance biotique