Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

CLIPP — Résultat en bref

Project ID: 261977
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Espagne

Des plastiques recyclés de qualité

Les plastiques industriels peints ou pelliculés posent un problème de recyclage. Un projet de l'UE a fabriqué des plastiques recyclés de meilleure qualité, à partir d'emballages imprimés en plastique.
Des plastiques recyclés de qualité
Certains plastiques peuvent être recyclés, mais on considère actuellement que les films de plastique transparents ne valent pas le travail nécessaire et finissent en décharge. Un projet de l'UE vise à change la donne, transformant en une matière recyclable de valeur les films plastiques peints ou pelliculés (couramment utilisés pour les aliments, les jouets, les cosmétiques et les pièces industrielles). Le projet comptait produire un plastic recyclé transparent, similaire en qualité et sûreté à la version non recyclée. Comme ce nouveau plastique pourrait être recyclable «à l'infini», ce déchet pourrait être éliminé, permettant de se conformer aux directives de réduction des emballages définies par le Parlement de l'UE.

Le projet CLIPP («Study of recyclability of printed or laminated plastic packaging films using supercritical CO2 technologies») a regroupé neuf entreprises et organisations de recherche européennes. Son but était de mettre au point un processus innovant pour fabriquer un film continu de plastique transparent, de haute qualité.

Le procédé consiste à utiliser du gaz carbonique (CO2) supercritique comme solvant industriel, pour retirer l'encre, les colles et autres polluants. L'état supercritique associe les propriétés fluides des liquides aux capacités d'expansion des gaz. Le CO2 supercritique est un solvant industriel efficace et non toxique. Le processus CLIPP utilise en outre des systèmes de filtrage des microparticules pour retirer les impuretés, et plusieurs extrudeuses innovantes. L'ensemble permet de fabriquer aisément un film translucide.

La méthode testée n'a pas encore permis d'attendre une transparence totale. CLIPP a modifié ses objectifs intermédiaires, visant plutôt un plastique aussi transparent que possible et peu odorant.

Le projet a réussi à produire un matériau translucide de la qualité appropriée, y compris une odeur faible, convenant à divers emballages non alimentaires. Un autre matériau recyclé translucide, associé à une couche barrière, s'est avéré convenable pour les sachets de graines de tournesol. L'analyse économique montre que ces produits peuvent être utilisés avec profit pour la fabrication à valeur ajoutée, et les travaux ont commencé en vue d'une commercialisation complète.

Les travaux du projet ont encore renforcé l'expertise de l'UE en matière de recyclage de plastiques. Ils pourraient conduire à d'autres étapes, en vue d'atteindre le but initial. Le projet réduira ainsi les déchets de plastique, la pollution de l'environnement et les rejets de gaz à effet de serre.

Informations connexes