Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ROUTES — Résultat en bref

Project ID: 265156
Financé au titre de: FP7-ENVIRONMENT
Pays: Italie

Améliorer les boues d'épuration

Les chercheurs européens ont mis au point de nouvelles techniques pour le traitement des boues d'épuration en différentes conditions en vue d'améliorer la qualité des boues et autoriser leur utilisation dans l'agriculture. Ils ont aussi limité la production de boues et récupéré des ressources intéressantes avant leur élimination.
Améliorer les boues d'épuration
Le projet ROUTES (Novel processing routes for effective sewage sludge management) a étudié les différentes méthodes de traitement et de réhabilitation des boues en vue d'une utilisation agricole. Un processus impliquait un prétraitement thermique à 135 degrés Celsius, suivi d'une digestion par des organismes thermophiles.

Cette technique a permis de supprimer plusieurs solides volatils et autorisé une production considérable de biogaz ainsi que la purification des boues d'épuration. La concentration en Escherichia coli, salmonelle et en coliphages somatiques s'est avérée le paramètre le plus fiable pour l'évaluation du niveau de contamination. Les coliphages sont d'ailleurs plus efficaces que les virus entériques. La récupération de ressources précieuses telles que des biocarburants, du sulfate d'ammonium et des biopolymères constituaient également un aspect important du traitement des boues.

Minimiser la production des boues constitue un autre aspect clé de leur gestion. Une technique s'est avérée particulièrement efficace, à savoir l'utilisation d'un filtre biologique séquentiel (SBBGR), capable de produire une biomasse granulaire et des cellules électrolytiques microbiennes.

Il est nécessaire d'éliminer les boues de manière sûre dès lors que la valorisation et l'utilisation des ressources dans l'agriculture ne sont plus possibles. Cette démarche a été rendue possible grâce à un processus d'oxydation humide novateur, qui s'est avéré une solution idéale à l'incinération actuellement pratiquée.

La biomasse excédentaire a été récupérée suite au traitement des eaux usées. Le carbone organique a été converti en produits à valeur ajoutée et en ressources renouvelables. Ces éléments ont été récupérés ou extraits d'une biomasse riche en polyhydroxyalcanoate, ce qui a permis de limiter la production de boues dans les infrastructures de traitement des eaux usées. Ces infrastructures intègrent désormais le cycle des eaux urbaines/industrielles, du carbone, de l'énergie et des nutriments, en lieu et place d'un système de rejet.

Le projet ROUTES stimulera l'innovation écologique dans le domaine de l'eau en Europe et appuiera les politiques, les stratégies et les projets européens connexes. À ce titre, les travaux contribueront à la réduction de l'impact écologique des systèmes de traitement des eaux usées.

Informations connexes

Mots-clés

Boues d'épuration, agriculture, gestion des boues, biomasse, traitement des eaux usées