Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

À propos des trous noirs dans les galaxies

Des chercheurs financés par l'UE ont combiné des données issues des extrémités opposées du spectre électromagnétique pour étudier le rôle des trous noirs les plus massifs dans le développement de groupes ou d'amas de galaxies. Les résultats permettent de mieux comprendre l'impact des trous noirs sur leurs environnements à grande échelle.
À propos des trous noirs dans les galaxies
Au cours des vingt dernières années, notre compréhension des environnements de groupes et d'amas dans lesquels se trouvent la plupart des galaxies a évolué. Il est maintenant clair que le gaz à 10 millions de kelvins qui compose ses systèmes se refroidit et se déplace dans les galaxies elliptiques géantes qui se concentrent dans les centres des groupes, ce qui finit par produire des explosions puissantes à partir de leur noyau actif de galaxie (AGN). Les jets propulsés par les AGN peuvent chauffer le gaz environnant, produisant un mécanisme de rétroaction qui contrôle le rythme de refroidissement et influence fortement le développement des groupes et des galaxies qui les constituent.

Le projet CAFEGROUPS (Cooling, AGN feedback and evolution in groups), financé par l'UE, a été lancé pour étudier ce cycle de rétroaction. Une équipe internationale de chercheurs a travaillé sur l'étude des rétroactions dans les groupes de galaxies proches, en réunissant des preuves par l'observation et en développant de nouvelles techniques pour mieux comprendre le nouveau paradigme identifié.

La solution technologique prévoyait de combiner des données des extrémités opposées du spectre électromagnétique pour étudier l'impact des trous noirs sur leur environnement. Des observations radio basse fréquence ont été utilisées pour suivre la trace des jets propulsés par les trous noirs, et des données par rayon X ont permis d'identifier leurs effets sur les gaz à 10 millions de kelvins du médium intergalactique.

Pour atteindre cet objectif, les chercheurs ont bénéficié d'un accès aux observatoires satellites à rayons X hautement sophistiqués XMM-Newton de l'Agence spatiale européenne (ESA) et Chandra de la National Aeronautics and Space Administration (NASA). En utilisant également les observations d'installations importantes dans le monde, notamment celles du Giant Meterwave Radio Telescope en Inde, CAFEGROUPS a étudié l'influence des trous noirs sur les groupes de galaxies à un niveau de détail inédit jusqu'alors.

Les résultats du projet ont été publiés dans des revues à comité de lecture et présentés lors de conférences internationales. D'autres résultats intéressants devraient émerger d'une enquête statistique complète sur les groupes de galaxies actuellement étudiés. Le projet CLoGS (Complete Local-Volume Groups Sample) s'appuie sur les recherches menées par l'équipe du projet CAFEGROUPS, pour obtenir une vision plus claire des groupes de galaxies et du rôle des trous noirs sur leur développement.

Informations connexes

Mots-clés

Trous noirs, galaxie, AGN, CAFEGROUPS, médium intergalactique