Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les secrets des efflorescences algales dévoilés

Chaque année dans le monde entier, l'aquaculture et la pêche subissent des pertes économiques significatives liées aux proliférations d'algues nuisibles, qui intoxiquent des mollusques et tuent de nombreux poissons.
Les secrets des efflorescences algales dévoilés
Les algues planctoniques microscopiques se trouvent dans tous les océans du monde entier et servent d'alimentation aux mollusques bivalves et aux larves des crustacés et poissons commercialement importants. Généralement, la croissance des algues planctoniques est bénéfique à l'aquaculture et aux exploitations piscicoles sauvages, mais dans certaines circonstances, ces efflorescences peuvent avoir un impact négatif.

Financé par l'UE, le projet MOHAB (Multidisciplinary modelling approaches to understand harmful algal blooms dynamics) a étudié les facteurs qui influent sur les populations et le comportement des efflorescences algales nuisibles. Une double approche basée sur des observations de terrain et des modélisations informatiques sera utilisée pour comprendre la dynamique des populations d'efflorescences algales nuisibles.

Des études de cas ont été menées sur deux espèces d'algues clés (Alexandrium fundyense et Alexandrium minutum) appartenant à différents écosystèmes. Ces observations sur le terrain ont été intégrées à divers modèles de simulation pour les deux écosystèmes.

Les chercheurs ont étudié l'effet des parasites sur le développement des efflorescences algales d'A. fundyense. Les résultats ont montré l'importance des parasites pour comprendre le déclin des efflorescences algales d'A. fundyense. Des expériences en laboratoire ont été conduites pour déterminer les paramètres importants à la modélisation de la relation entre A. fundyense et son parasite Amoebophrya.

L'association des effets physiques avec des modèles de comportement biologique ont fourni des outils précieux permettant de comprendre la complexité des évènements de prolifération d'algues nuisibles et la prévision de leur début, de leur intensité, de leur durée et de leur déclin. Toutefois, les modèles biologiques sont demeurés simples en raison d'un manque de données concernant l'historique de vie et les modèles comportementaux des espèces d'efflorescences algales nuisibles.

Les partenaires du projet ont résolu cette situation en développant des modèles informatiques de pointe visant à déterminer les principaux mécanismes et moteurs à l'arrêt des efflorescences. Ces informations ont été utilisées pour développer des indicateurs permettant de faciliter la prise de décisions en gestion environnementale.

Les résultats de MOHAB ont mis en évidence l'importance des facteurs biologiques affectant la dynamique naturelle des espèces d'algues. Une meilleure compréhension de ces dynamiques est nécessaire avant d'appliquer toute action d'atténuation et/ou de gestion, et appelle à l'établissement d'une stratégie intégrée qui inclue des activités d'observation et de modélisation. Le projet a donc offert de meilleures informations sur la relation parasite-hôte et les principaux processus biologiques impliqués dans le déclin des efflorescences algales.

Informations connexes

Mots-clés

Aquaculture, exploitations agricoles, efflorescences algales dangereuses, dynamiques démographiques, gestion environnementale