Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ASPERA-2 — Résultat en bref

Project ID: 235489
Financé au titre de: FP7-GA
Pays: Allemagne

Coordonner la recherché en astroparticules

Les agences de recherche en physique des astroparticules de différents pays européens ont étendu leur coopération pour développer des initiatives et des installations à grande échelle. Les efforts visent à lier la connaissance dans le domaine aux sciences de l'environnement, offrant une meilleure compréhension des processus fondamentaux en jeu dans l'univers.
Coordonner la recherché en astroparticules
Au carrefour de différentes disciplines, y compris la physique des particules et la cosmologie, la physique des astroparticules est un domaine de recherche qui étudie la structure de l'univers à son échelle la plus petite et la plus grande. Au cours de ces dernières années, les développements technologiques ont permis d'enregistrer d'importants progrès dans ce domaine. Les télescopes à rayon gamma à haute énergie en sont un exemple. Ces appareils permettent de réaliser des observations à des rayons cosmiques à très haute énergie et permettent de réaliser des expériences de recherche directes sur la matière noire. Les progrès constants dans les télescopes neutrinos et les antennes à ondes gravitationnelles mèneront à d'autres découvertes.

Jusqu'il y a quelques années, de petites équipes financées au niveau national pouvaient réaliser du travail de recherche dans ce domaine. Les progrès requièrent maintenant l'implication d'équipes scientifiques de différentes disciplines. En outre, des plateformes doivent être élaborées dont la taille, la complexité et le coût atteignent des centaines de millions d'euros, des niveaux d'investissement qui requièrent une coopération internationale.

Le projet ASPERA-2 («Deepening and broadening of astroparticle physics European coordination»), financé par l'UE, a développé la coopération entre les pays européens dans ce domaine. Ce projet repose également sur un projet antérieur, ASPERA, qui a établi une zone de recherche européenne pour la physique des astroparticules.

ASPERA-2 a intensifié la collaboration pour inclure 24 agences nationales de 17 pays, avec environ 2 500 chercheurs dans 50 laboratoires. Ce lien plus étroit permet de regrouper les ressources et de développer des initiatives conjointes plus ambitieuses.

Le projet avait également pour objectif d'appliquer la recherche dans le domaine de la physique des astroparticules aux sciences de l'environnement et d'augmenter l'implication des partenaires industriels, ouvrant la voie à des applications pratiques éventuelles.

L'Europe a été l'acteur principal de la physique des astroparticules depuis la genèse de la discipline, ASPERA-2 a contribué à consolider cette position.

Informations connexes