Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

SAFE CATHETER — Résultat en bref

Project ID: 222164
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Italie

Prévenir les infections du tractus urinaire

Des sondes à demeure sont utilisées pour collecter des échantillons d'urine et évaluer avec précision le débit d'urine des patients afin de déterminer la gravité d'une maladie ou d'une blessure. Environ 80% des infections du tractus urinaire sont dues à l'utilisation de telles sondes. Ces infections prolongent l'hospitalisation et augmentent le coût des soins.
Prévenir les infections du tractus urinaire
Les infections dues aux sondes à demeure surviennent lorsque la surface externe ou interne de la sonde est colonisée par la formation d'un film de protéines urinaires, qui favorise la fixation des bactéries et d'un biofilm. La contamination par voie externe est évitée en imprégnant de la sonde d'un film d'hydrogel-argent ou d'un antibiotique, ou par l'administration orale d'antibiotiques. Malheureusement, les médecins n'ont pas réussi à prévenir les infections d'origine interne.

Le projet SAFE CATHETER financé par l'UE est parvenu à résoudre ce problème en mettant au point un système d'adaptation à la fois économique et ingénieux. Ce dispositif est intégré au tube externe reliant la sonde à la poche urinaire. Sa conception empêche les bactéries de migrer dans le cathéter, évitant ainsi que le biofilm bactérien à l'origine de l'infection n'atteigne la vessie du patient.

Les membres du projet ont recouvert un substrat de plastique d'une fine pellicule de dioxyde de titane (TiO2) photocatalytique. Ce film très mince peut être déclenché ou stimulé par les diodes électroluminescentes (LED) à ultraviolets du dispositif. Ces LED ont l'avantage d'utiliser de petites piles bouton économiques et déjà commercialisées. Le système pourrait évoluer vers l'utilisation de diodes à lumière visible au lieu de LED UV.

En laboratoire, le dispositif innovant SAFE CATHETER procure une barrière antibactérienne efficace contre la formation d'un biofilm. Sa commercialisation réduira les infections du tractus urinaire et la mortalité hospitalière associée. Ceci devrait par conséquent réduire la charge économique résultant des journées de travail perdues et des séjours prolongés à l'hôpital.

Informations connexes