Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

SILCO — Résultat en bref

Project ID: 232249
Financé au titre de: FP7-SME

Des électrodes innovantes contrôlent le traitement de la légionelle

La légionelle est un agent pathogène dangereux que l'on trouve dans les systèmes de distribution d'eau tels que ceux des hôpitaux, des hôtels, des maisons de repos, des prisons et des bateaux. Contrôler la bactérie est une priorité pour les autorités sanitaires du monde entier et ce contrôle est maintenant facilité grâce à une initiative financée par l'UE.
Des électrodes innovantes contrôlent le traitement de la légionelle
Le traitement de la légionelle dans les systèmes de distribution d'eau est essentiel et implique généralement une ionisation argent-cuivre, où l'eau est acheminée dans un appareil qui délivre de l'électricité basse tension à des électrodes de cuivre et d'argent. Les ions de cuivre et d'argent chargés positivement qui sont dégagés se fixent aux parois des cellules de la bactérie, entraînant leur rupture et la mort de la bactérie. Ces ions peuvent également pénétrer les biofilms d'autres micro-organismes qui cohabitant avec la légionelle dans les conduites d'eau.

Le projet SILCO a mis au point un nouvel outil de contrôle analytique basé sur une microélectrode sans mercure qui pourrait contrôler les métaux lourds à faible concentration dans l'eau. Au début du projet, aucun appareil n'était disponible en dehors des laboratoires pour contrôler les concentrations de cuivre et d'argent au niveau de la partie par milliard dans l'eau traitée.

L'objectif était dès lors de créer un appareil permettant de mesurer en permanence les concentrations de cuivre et d'argent dans l'eau contaminée à la légionelle traitée par ionisation cuivre-argent. Les métaux lourds sont des polluants hautement toxiques et dangereux qu'il est dès lors important de contrôler au niveau des traces.

Les chercheurs ont utilisé dans l'appareil des électrodes au bore innovantes pour un contrôle à plus long terme et des électrodes imprimées par sérigraphie pour un contrôle à plus court terme. L'outil était lié à un contrôleur intelligent auto-adaptatif pour gérer le dosage du cuivre et de l'argent. Le système présentait également une interface de communication sans fil pour permettre un contrôle sur Internet et l'utilisation d'un serveur d'enregistrement des données central.

Le développement de cet outil par le consortium SILCO contribuera à réduire la menace de la légionelle en contrôlant la bactérie grâce à un nouvel appareil qui n'était pas disponible auparavant. Des retombées prometteuses sont en outre prévues étant donné que le système sera également capable de mesurer d'autres traces de métaux dans les environnements aqueux.

Informations connexes