Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

FORFIRE — Résultat en bref

Project ID: 231481
Financé au titre de: FP7-SME
Pays: Irlande

Détection des feux de forêt à l'aide de caméras sensibles aux flammes

Un nouveau système de caméra détecte uniquement les rayons ultraviolets émis par les flammes. Ceci permet de détecter automatiquement les feux de forêts et d'intervenir plus rapidement.
Détection des feux de forêt à l'aide de caméras sensibles aux flammes
Les incendies de forêt constituent un problème mondial de grande ampleur qui ne fait qu'empirer. En 2007, ils ont coûté la vie à 3000 personnes en Europe et coûté environ 1% du PIB des pays développés où ils ont lieu. Les incendies génèrent également 20% des émissions de CO2.

L'UE a financé le projet FORFIRE dans l'objectif de trouver une solution à ce problème. Ce projet de 30 mois a réuni des partenaires de 6 pays d'Europe et s'est achevé en novembre 2011. L'efficacité de la lutte contre les incendies dépend de la rapidité de l'intervention. L'objectif était donc de développer un système autonome et fiable pour détecter les feux au plus tôt.

Le système mis au point repose essentiellement sur une caméra spéciale. Il balaie les parcelles de forêt à la recherche des longueurs d'ondes caractéristiques des flammes, ici des ultraviolets «du vide» (VUV) à environ 200 nanomètres (le nom vient de ce que ces UV ne vont loin que dans le vide car ils sont rapidement absorbés par l'atmosphère). Cette bande de fréquences est essentielle: le soleil produit beaucoup d'énergie dans ces longueurs d'ondes mais elle est totalement absorbée par l'atmosphère de la Terre. Par conséquent, seul un incendie peut produire les niveaux détectables au sol.

Le détecteur de VUV est 'aveugle' aux autres longueurs d'onde et ne peut dont détecter que les incendies. Ceci limite considérablement le risque de fausse alerte. La caméra ultrasensible balaie une grande étendue, et lorsqu'elle détecte une source de VUV, elle calcule avec précision sa position avant d'alerter un opérateur. Pour réduire encore davantage le risque de fausse alerte, la caméra superpose une image en lumière visible avec celle en VUV, afin que l'opérateur puisse effecteur une vérification.

L'équipe de FORFIRE a conçu un prototype économique répondant à ces caractéristiques ainsi qu'à d'autres exigences techniques. L'équipe a commencé par sélectionner les matériaux les plus adaptés à la fabrication industrielle du capteur. La conception et la fabrication du prototype ont permis de faire progresser la technologie de détection. Le capteur mis au point s'est avéré bien plus sensible que tout produit concurrent, avec une portée d'un km. Le projet FORFIRE a aussi développé l'algorithme de calcul de position utilisé par le système ainsi qu'un système électronique spécial de lecture destiné à l'opérateur.

Les partenaires du projet ont estimé que le marché potentiel du produit dépasse les 800 millions d'euros par an. La technologie est aussi utilisable dans le secteur industriel. Rapidement détectés, les incendies sont plus vite éteints, et ont moins de conséquences en termes de pertes humaines et économiques.

Informations connexes