Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

CARGOVIBES — Résultat en bref

Project ID: 266248
Financé au titre de: FP7-TRANSPORT
Pays: Pays-Bas

Rendre tolérable le bruit des trains

Le bruit et les vibrations générés par les trains en zone habitée limitent l'expansion du réseau ferré ainsi que l'utilisation des lignes installées. Un projet de l'UE a conçu des méthodes afin de s'assurer que les vibrations restent tolérables pour les personnes vivant à proximité des lignes de trains de marchandises.
Rendre tolérable le bruit des trains
Les opérateurs ferroviaires européens voudraient doubler la quantité des marchandises transportées par voie ferrée. Cependant, les vibrations causées par les trains de marchandises traversant les zones résidentielles perturbent le sommeil des habitants et pourraient contrarier le processus.

Le projet CARGOVIBES («Attenuation of ground-borne vibration affecting residents near freight railway lines»), financé par l'UE, a proposé des mesures en vue de maintenir ces vibrations à un niveau acceptable pour les habitants. Ceci permettra d'augmenter le trafic.

Le projet CARGOVIBES a commencé par évaluer l'impact des vibrations des trains de marchandise sur la santé des habitants. Il a rédigé un questionnaire pour mesurer les sensations, les désagréments et les perturbations du sommeil résultant de ces vibrations. Il a proposé des directives aux opérateurs ferroviaires et aux habitants, montrant comment mesurer les conséquences néfastes des vibrations des trains de marchandises passant la nuit. Il a rédigé d'autres directives pour évaluer et mesurer l'effet des mesures d'atténuation, à l'intention des décideurs politiques, des opérateurs ferroviaires et des planificateurs.

Le questionnaire a servi lors de trois études de terrain où des mesures des vibrations ont été réalisées dans des maisons à proximité de voies ferrées. Les chercheurs ont aussi conduit des expériences pour évaluer les perturbations du sommeil suite aux vibrations de tout le corps liées au passage d'un train de marchandises.

Les chercheurs ont conçu et validé trois mesures d'atténuation, viables et efficaces, pour permettre d'augmenter le trafic de marchandises et de réduire les effets négatifs. La première mesure utilisait un équipement de contrôle, embarqué et placé sur les voies, pour absorber les vibrations excessives des wagons, des locomotives et des sections de voie.

La deuxième approche réduisait les vibrations passant par le sol en remplaçant les traverses en bois ou en béton par des supports longitudinaux (ladder track) ou des structures de voie similaires.

Les barrières au sol constituaient la dernière mesure, qui peut être appliquée lorsque les solutions visant les voies ne sont pas faisables. Cette approche permettait d'améliorer une situation donnée tout en perturbant au minimum la voie ferrée.

Grâce au projet CARGOVIBES, les personnes habitant à proximité des voies ferrées où passent des trains de marchandises subiront des niveaux tolérables de vibrations. Les nouvelles mesures d'atténuation, durable et efficaces, permettront aux opérateurs ferroviaires de poursuivre leur croissance et de rester concurrentiels.

Informations connexes

Thèmes

Transport

Mots-clés

Bruit de voies ferrées, habitants, voies de marchandises, trains, vibrations passant par le sol