Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Améliorer l'audition chez les sourds

Des chercheurs de l'UE ont développé la première stratégie de traitement du son spécialement dédiée au couplage d'un implant cochléaire (IC) avec une aide auditive. De nombreux enfants et adultes atteints de surdité pourraient bénéficier d'un système de rehaussement de la parole de ce type.
Améliorer l'audition chez les sourds
Un IC est un petit appareil électronique qui permet à certaines personnes atteintes de surdité profonde ou gravement malentendantes de récupérer de l'audition. La plupart des personnes souffrant d'une perte d'audition importante ont encore une audition résiduelle et cette perception de la parole peut être légèrement améliorée par stimulation bimodale.

Au cours de la stimulation bimodale, un IC est utilisé dans une oreille et une aide auditive (AA), qui amplifie le son, est utilisée dans l'autre. Cependant, il n'existait pas jusqu'à présent de stratégie unifiée pour le traitement bimodal de la parole, ce qui empêchait d'obtenir des performances optimales.

Le projet financé par l'UE intitulé BSPS avait pout but de pallier à cette insuffisance. Ses objectifs incluaient l'amélioration de l'appréciation de la musique et de la reconnaissance de la parole dans l'audition bimodale. Les partenaires du projet BSPS ont développé deux stratégies différentes de traitement du son à l'aide d'un traitement du signal audio pour améliorer la modulation ou pour traiter l'intensité.

Cette dernière méthode estime l'intensité des signaux audio aux microphones des deux appareils, l'IC et l'AA, comme ils seraient perçus par une personne ayant une audition normale. Elle ajuste ensuite l'intensité des signaux électriques et acoustiques pour donner la même perception de l'intensité en audition bimodale.

L'application des stratégies de traitement du son élaborées dans le cadre du projet BSPS devrait aboutir à une meilleure localisation de la source sonore. Ces stratégies pourraient être largement utilisées chez plus de la moitié des patients équipés des nouveaux IC qui ont une certaine audition résiduelle.

Informations connexes