Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

SMYLE — Résultat en bref

Project ID: 267679
Financé au titre de: FP7-JTI

Des alliages intelligents qui contrôlent les ailes des aéronefs

De nouveaux actionneurs reposant sur des alliages à mémoire de forme peuvent reformer la surface des ailes d'aéronefs. Ils pourraient être plus simples et meilleur marché que les systèmes hydrauliques conventionnels.
Des alliages intelligents qui contrôlent les ailes des aéronefs
La forme des ailes d'aéronefs modernes est optimisée pour le vol de croisière. Mais dans d'autres situations, particulièrement lors du décollage et de l'atterrissage, lorsque la vitesse est faible, les ailes des aéronefs ne sont pas optimales et requièrent une altération considérable de leur forme. Traditionnellement, des gouvernes de vol lourdes et à réglage hydraulique permettent de le faire. Une solution plus avancée repose sur des matériaux intelligents, des alliages à mémoire de forme (AMF), qui changent de forme en fonction des conditions physiques, notamment la température.

Ces matériaux s'avèrent supérieurs en tous points aux gouvernes de vol classiques: ils sont plus légers, plus simples, meilleur marché et plus sûrs. Ils devraient être particulièrement adaptés pour servir d'actionneurs – des mécanismes qui déclenchent d'autres dispositifs ou actions. Il n'est pas surprenant que l'aviation et d'autres secteurs montrent un fort intérêt dans cette technologie. Toutefois, certains problèmes techniques demeuraient.

Le projet financé par l'UE 'LE coupon based technology' (SMYLE), «LE» étant l'abréviation de «leading edge», bord d'attaque en anglais, s'est attelé à ces problèmes. Le projet avait pour objectif de concevoir, construire et tester des actionneurs à haute performance reposant sur plusieurs technologies d'AMF. Celles-ci se concentreront particulièrement sur des applications d'ailes adaptables et devraient considérablement améliorer l'aérodynamique des ailes. Les dispositifs pourront également servir de systèmes de dégivrage, ce qui pourrait permettre de réduire encore le poids en comparaison avec des systèmes hydrauliques conventionnels.

La plupart des travaux réalisés à ce jour en sont à leurs prémisses, se concentrant sur le passage en revue des publications et sur des discussions concernant les choix techniques. De même, les modèles théoriques ont été affinés et finalisés. Deux approches différentes de l'utilisation des AMF comme actionneurs ont été comparées, débouchant sur des systèmes pilotes qui sont aujourd'hui prêts à être testés.

Les résultats des expériences sont très prometteurs, la déformation désirée des ailes ayant été obtenue dans tous les cas. Un système efficace de commande à rétroaction a également été mis au point dans le cadre du projet SMYLE. D'autres travaux ont été définis et programmés. Les résultats du projet SMYLE ont été divulgués dans un document présenté lors d'une conférence sur les matériaux intelligents en juin 2013.

Outre les gouvernes de vol des aéronefs, la technologie peut également s'appliquer à d'autres domaines de l'aviation tels que les moteurs d'aéronefs et les diagnostics. Elle déboucherait sur des composants de plus petite taille impliquant une réduction du poids et de l'entretien. Les AMF pourraient se révéler utiles pour des pales d'hélicoptère adaptables et sont également prometteurs dans les secteurs automobile et de la construction navale.

Informations connexes