Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ACCEPT — Résultat en bref

Project ID: 222051
Financé au titre de: FP7-SME

De nouveaux procédés de nettoyage des textiles et des dispositifs médicaux

Il est possible d'utiliser du dioxyde de carbone (CO2) liquide ou supercritique comme agent de nettoyage pour remplacer les solvants halogénés toxiques et polluants qui sont couramment utilisés pour nettoyer les instruments médicaux et les textiles.
De nouveaux procédés de nettoyage des textiles et des dispositifs médicaux
Le projet ACCEPT («Advanced CO2 cleaning as an ecological process technology») a mis au point des alternatives respectueuses de l'environnement pour le nettoyage des surfaces souples (textiles et cuirs) et dures (dispositifs médicaux, implants médicaux et pièces métalliques fines).

Actuellement, le nettoyage, la désinfection et la stérilisation de ces matériaux nécessite l'emploi de solvants pour éliminer la saleté et les taches avant qu'ils puissent être (ré)utilisés pour leurs applications finales. Il s'agit souvent de solvants organiques (hydrocarbures halogénés et non halogénés) qui présentent des inconvénients sur les plans environnemental et hygiénique. Par ailleurs, leur efficacité est souvent insuffisante, car ils peuvent laisser des résidus et des contaminants sur les surfaces traitées.

Financée par l'UE, l'initiative ACCEPT a étudié les procédés de nettoyage à base de dioxyde de carbone liquide (CO2L) et de dioxyde de carbone supercritique (CO2SC) et a conçu une unité de nettoyage en production à grande échelle utilisant ces substances. Des processus de nettoyage améliorés pour les textiles ont été mis au point pour le CO2L, ainsi qu'un système de suivi permettant de mesurer les résultats. De plus, une stérilisation suffisante a été obtenue pour les dispositifs et les implants médicaux, tels que les endoscopes flexibles, afin que la technologie soit développée à plus grande échelle à des niveaux de production.

L'efficacité antimicrobienne des nouveaux procédés de nettoyage a été évaluée avec un large éventail de microbes, y compris les staphylocoques et les entérocoques. Les expériences ont révélé que le CO2SC a une activité antimicrobienne plus élevée que le CO2L, jusqu'à cinq fois supérieure dans certains cas.

Les partenaires du projet ont également constaté que les nouveaux procédés sont moins chers que l'emploi des solvants existants dans un milieu industriel, en particulier pour le nettoyage des vêtements textiles avec du CO2L qui permet de réaliser jusqu'à 13 % d'économies.

Le projet ACCEPT aura pour résultat d'aider les petites et moyennes entreprises (PME) européennes à respecter les normes européennes et nationales à venir concernant les émissions de substances volatiles et les conditions de travail. Les résultats de recherche auront des répercussions significatives sur les pratiques de nettoyage utilisées dans toute l'UE et renforceront les PME du secteur du nettoyage qui adoptent la nouvelle technologie de CO2L respectueuse de l'environnement.

En outre, pour les fabricants de matériel de nettoyage et de matériel de stérilisation médicale, ces nouvelles technologies offrent une compétitivité et une croissance accrues, fondées sur une nouvelle technologie durable.

Informations connexes