Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

SHIPARRESTOR — Résultat en bref

Project ID: 222575
Financé au titre de: FP7-SME

Arrêter un navire en détresse

Un nouveau système permet à un hélicoptère de relier un ancrage marin à un navire en détresse. Il est rapide à mettre en place et évitera un échouage ou des collisions, réduisant le risque de catastrophe maritime.
Arrêter un navire en détresse
C'est toujours un désastre lorsqu'un navire se met à la côte, mais s'il transporte des substances dangereuses comme du pétrole, cela peut tourner à la catastrophe. Toute méthode permettant de l'éviter serait très utile pour la sécurité maritime et de l'environnement. Cependant, il est difficile d'arrêter un navire qui dérive.

Le projet SHIPARRESTOR , financé par l'UE, s'est achevé en décembre 2010 après 26 mois d'activité. Il a réuni 8 organismes de recherche et PME d'Europe. Son but était de concevoir un système d'ancre marine capable de retenir un navire dérivant vers la côte.

Le système est essentiellement un énorme parachute, déployé sous l'eau. En cas d'urgence, un hélicoptère attache une remorque à un endroit solide du navire (en général le guindeau de l'ancre) via une chaîne en lasso. L'hélicoptère lâche ensuite l'ancre marine dans la mer, où elle se déploie comme un parachute, ralentissant rapidement la dérive du navire et stabilisant son roulis. L'ancre est en outre reliée à une bouée à laquelle les remorqueurs peuvent s'attacher bien plus aisément qu'au navire en détresse.

Les travaux de SHIPARRESTOR ont porté sur les matériaux pour réduire le poids de l'ancre, sur des simulations des interactions entre corps flottants par mauvais temps, et sur des tests à échelle réduite. Auparavant, les chercheurs avaient étudié la littérature et conduit des entretiens avec des équipes de sauvetage. Ils ont ensuite choisi les matériaux et les dimensions, puis effectué des tests en vraie grandeur dans la mer de Barents, sur une unité complète conçue pour être transportée par hélicoptère. Ces tests ont validé le prototype, et le projet a conduit d'autres tests en vraie grandeur avec différents matériaux. Les tests ont démontré la validité de tous les éléments du système.

L'ancre et le système de connexion ont passé la validation industrielle et peuvent être commercialisés séparément ou ensemble. Le marché actuel, de niche, vise les gouvernements européens et n'a donc qu'un faible potentiel de croissance. Cependant, SHIPARRESTOR espère persuader l'Organisation maritime internationale de rendre son système obligatoire sur certains navires, ce qui multiplierait par 1000 le marché potentiel.

Informations connexes