Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

BIOFOULCONTROL — Résultat en bref

Project ID: 232116
Financé au titre de: FP7-SME

Réduire le bio-encrassement des systèmes de refroidissement des navires

Le nettoyage des effets du bio-encrassement représente une dépense importante pour l'industrie maritime, à hauteur de dizaines de milliards d'euros chaque année dans le monde. Il n'existait jusqu'à ce jour aucune technologie efficace pour contrôler le développement et le dépôt des organismes marins sur les systèmes de refroidissement.
Réduire le bio-encrassement des systèmes de refroidissement des navires
Le bio-encrassement est causé par la fixation des larves d'organismes marins aux surfaces en contact avec l'eau de mer pour rapidement atteindre leur taille adulte. Leur élimination implique l'utilisation de techniques onéreuses telles que des tuyaux à haute pression. Les méthodes préventives de bio-encrassement telles que la chloration des canalisations ou des enduits anti-encrassement s'accompagnent malheureusement d'un important impact environnemental.

Le fonctionnement efficace du système de refroidissement à base d'eau de mer du navire est compromis lorsqu'il est obstrué par la colonisation d'invertébrés marins et d'algues. Le blocage des tuyaux d'alimentation pour refroidir l'eau et/ou une perte d'efficacité de l'échangeur de chaleur peuvent entraîner une augmentation de la température de fonctionnement des moteurs et d'autres appareils. Cette perte d'efficacité peut réduire la durée de vie de ces appareils et mettre en danger la sécurité du navire.

Le projet BIOFOULCONTROL , qui était financé par l'UE, a étudié le problème du bio-encrassement en développant une technologie innovante qui diffuse de l'ozone dans l'eau de refroidissement. Cela a pour effet de désactiver les organismes marins qui peuvent se déposer dans le système de refroidissement. Le système d'ozonation minimise en outre la génération de produits toxiques pour l'environnement marin.

Une unité de contrôle intelligente a été développée pour contrôler le processus et gérer le dosage d'ozone pour garantir le fonctionnement optimal du système. Le BIOFOULSYSTEM intégré a ensuite été installé et testé à bord d'un navire d'approvisionnement en mer. La technologie peut également être appliquée à d'autres secteurs actifs dans l'environnement maritime, comme l'aquaculture, les générateurs d'alimentation thermique de l'océan, les plates-formes en mer et les systèmes d'approvisionnement d'eau.

Le projet BIOFOULCONTROL a permis de développer une unité d'alimentation d'ozone et de diffusion économique, écologique, conviviale et fiable pour contrôler le bio-encrassement marin sur les échangeurs de chaleur des navires.

Informations connexes