Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

NANOFOODS — Résultat en bref

Project ID: 222006
Financé au titre de: FP7-SME

La nanotechnologie dans la conservation des aliments

La nanoscience émerge de la compréhension des processus chimiques et physiques au niveau moléculaire ou atomique. L'initiative NANOFOODS visait à traduire ces connaissances dans la conservation des aliments.
La nanotechnologie dans la conservation des aliments
Pouvoir exploiter le potentiel sain de nombreux composants bioactifs de l'alimentation nécessite un traitement et un stockage spécifiques des produits. À l'aide des polysaccharides adéquats, il est possible de protéger les composants bioactifs pendant le traitement et le stockage et de les relâcher uniquement dans le tractus intestinal inférieur. L'utilisation de nano-capsules devrait permettre de surmonter les problèmes de stabilité.

Sur cette base, le projet NANOFOODS (Development of foods containing nanoencapsulated ingredient), financé par l'UE, proposait d'adopter une technologie de nano-capsule personnalisée pour préserver les composants bioactifs des aliments pendant le traitement et le stockage. Comme on peut le voir sur le site Internet du projet, les partenaires étaient particulièrement intéressés par les composants bioactifs présentant une activité anti-inflammatoire potentielle, tels que les acides gras oméga-3, le butyrate et le complexe sylimarine.

Une série de prototypes des composants micro-encapsulés a été développée à l'aide de différentes combinaisons de matériaux. Les oméga-3, encapsulés dans des complexes d'amidon et intégrés dans le produit alimentaire, devraient survivre au stockage jusqu'au moment de la consommation.

Pour traduire cette technologie pilote en une production industrielle, les partenaires ont exploré des méthodes de gel-séchage des nano-capsules et de pulvérisation-séchage. Différents complexes amidon–oméga-3 ont été caractérisés physiquement au niveau de la stabilité oxydante et thermique. Leur fonctionnalité dans le tractus gastro-intestinal simulé a également été évaluée en exposant les complexes à des conditions pH extrêmes et à une digestion enzymatique.

L'étape suivante consistait à incorporer ces acides gras oméga-3 et ces sylimarines bioactifs nano-encapsulés pour générer de nouveaux aliments tels que des pâtes, ou de la pâte à pain. Des tests réalisés avec ces produits alimentaires sur des patients souffrant d'une maladie intestinale inflammatoire ou d'une colite ulcéreuse ont révélé une amélioration de l'inflammation, preuve d'un effet bénéfique.

De manière générale, le projet NANOFOODS a réussi à démontrer l'amélioration du traitement de la stabilité des ingrédients bioactifs don’t les silymarines et les acides gras polyinsaturés par nano-encapsulation. L'approche NANOFOODS pourrait satisfaire aux exigences pour les produits alimentaires présentant une valeur nutritionnelle, une qualité et une sécurité améliorées.

Informations connexes