Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

ROTOFLEX — Résultat en bref

Project ID: 217727
Financé au titre de: FP7-SME

Un processus de moulage automatisé permet d'élargir la gamme de produits

Le moulage par rotation, ou rotomoulage, est un processus bien établi permettant de fabriquer des pièces en plastique creuses sans soudure. L'automatisation optionnelle a permis d'améliorer les performances et d'ouvrir la voie à de nouveaux marchés prometteurs.
Un processus de moulage automatisé permet d'élargir la gamme de produits
Avec le rotomoulage, de la poudre ou de la résine polymère est placée dans la cavité d'un moule creux avant d'être chauffée. On la fait ensuite tourner en rotation biaxiale afin d'enduire l'intérieur du moule. La rotation est plutôt lente et le revêtement n'intervient pas avec les forces centrifuges. Le moule est ensuite refroidi et ouvert, puis le produit est retiré. Le facteur temps est essentiel. Un passage trop prolongé dans le four entraînera une dégradation des matériaux et un temps de cuisson trop court provoquera une fusion et une coalescence non homogènes. Un refroidissement rapide peut provoquer le rétrécissement et la déformation du polymère.

Actuellement, le procédé utilise presque exclusivement du polyéthylène (PE), en raison de l'incompatibilité avec les caractéristiques rhéologiques des polymères et des autres résines. Le rotomoulage du PE est utilisé pour fabriquer des produits tels que des jouets, des récipients, des pièces automobiles et des réservoirs, et l'UE détient une position mondiale dominante dans ce domaine. Malgré son utilisation généralisée, le rotomoulage est relativement peu développé par rapport au moulage par injection ou au moulage par soufflage. Le projet ROTOFLEX , financé par l'UE, a été conçu pour faire progresser la technologie du rotomoulage et ouvrir la voie à de nouveaux marchés. Cela permettra de renforcer la position concurrentielle des petites et moyennes entreprises (PME) de l'UE à l'échelon international.

Les scientifiques du projet ROTOFLEX ont mis au point un machine basée sur la connaissance ainsi que des lignes directrices sur l'optimisation des processus afin de renforcer la chaîne d'approvisionnement. Le logiciel de simulation des processus (RotoSim) quantifie les paramètres affectant des comportements tels que le rétrécissement, les contraintes résiduelles et la déformation. Grâce à une meilleure compréhension du matériel et du contrôle des processus, les chercheurs ont optimisé le potentiel du processus, pour ainsi dire. L'alimentation optionnelle et automatisé des matériaux pour les polymères, les additifs et les liquides de refroidissement permet de les intégrer à tout moment pendant le cycle de traitement. L'automatisation permet non seulement une diminution significative du temps de production et de la consommation d'énergie, mais la précision du contrôle ouvre la voie à une multitude de nouveaux composants. Les rotomouleurs peuvent désormais utiliser de nouveaux matériaux pour la fabrication de pièces en matériaux composites, y compris les composites renforcés de fibres et les composites bois-polymère, ainsi que de produits multicouches et d'autres produits à valeur ajoutée.

Les résultats du projet devraient avoir un impact positif sur la compétitivité des PME européennes dans le secteur du rotomoulage, grâce à un meilleur contrôle du traitement et à une diminution de la dégradation des matériaux des composants classiques du PE. Les fabricants peuvent désormais utiliser de nouveaux matériaux pour créer des pièces à forte valeur ajoutée en particulier pour les secteurs de l'automobile et de l'aérospatiale.

Informations connexes