Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

EDOCAL — Résultat en bref

Project ID: 231993
Financé au titre de: FP7-SME

Détection précoce du cancer par laser

La détection précoce du cancer sauve des vies, améliore la qualité de vie des patients et réduit les coûts pour le système de santé. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la charge socio-économique générée par le cancer pourrait être considérablement réduite par la mise en place de stratégies préventives, la détection précoce de la maladie et par une gestion appropriée des patients.
Détection précoce du cancer par laser
Le diagnostic précoce du cancer se résume aujourd'hui à une reconnaissance de certains signes précoces par le patient lui-même ou le dépistage systématique de groupes de population spécifiques. Les techniques actuelles d'imagerie sont largement utilisées dans ces procédures diagnostiques mais elles ne peuvent fournir la preuve définitive d'un cancer. Seule une biopsie et une interprétation anatomo-pathologique subséquente peut nous apporter le diagnostic définitif d'un cancer, et même cette méthode n'est pas toujours conclusive. Le projet 'Early detection of cancer using photonic crystal lasers' (EDOCAL) financé par l'UE a donc voulu créer un outil révolutionnaire de détection précoce du cancer.

Les cellules tumorales génèrent souvent des vaisseaux sanguins supplémentaires afin de soutenir leur prolifération. La protoporphyrine IX (PpIX) est généralement présente dans ces vaisseaux sanguins et elle possède la propriété d'émettre une fluorescence rouge lorsqu'elle est excitée par un rayonnement bleu du spectre lumineux (de 375 à 425 nm). Les cellules cancéreuses pourraient donc être détectées en observant l'émission de la fluorescence rouge après excitation à la longueur d'onde correspondante. Pour accroître l'intensité de cette fluorescence rouge, il est possible d'administrer un précurseur de la porphyrine, oralement ou localement, afin de générer un surplus de protoporphyrine IX au niveau du tissu cancéreux. En utilisant un système laser modulable et une combinaison de fluorescence endogène et exogène (par administration du précurseur porphyrine), il est possible de distinguer précisément un tissu cancéreux d'un tissu sain.

Pendant les deux années du projet, les chercheurs ont développé un système laser bleu modulable dans un objectif de recherche. Les chercheurs ont enregistré 290 localisations œsophagiennes sur 77 patients et montré qu'il était possible de détecter le cancer de manière très précoce avec une sensibilité de 80% et une spécificité de 81%. En utilisant cette technologie du laser bleu, les chercheurs ont ainsi pu obtenir une preuve de concept pour la détection précoce du cancer. La première demande de brevet a été déposée et de nouvelles portant sur les derniers résultats sont en cours.

Les partenaires du projet ont ainsi atteint leur objectif, à savoir la création d'un dispositif qui sera utilisé en première ligne pour la détection précoce du cancer. Cet outil permettra de réduire le besoin en biopsies, de rendre le diagnostic plus fiable et moins dépendant de l'interprétation humaine, et également de fournir une détection précoce à un plus grand nombre de personnes.

Informations connexes