Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

INTEGRAL — Résultat en bref

Project ID: 282887
Financé au titre de: FP7-ENVIRONMENT
Pays: Suède

Vers une meilleure gestion forestière

Une équipe de l'UE a étudié comment rendre les politiques forestières nationales et régionales d'Europe plus efficaces. La taille des réserves et les réglementations nationales étaient les facteurs les plus importants; l'équipe a également recommandé de nouvelles pratiques de gestion.
Vers une meilleure gestion forestière
Les forêts d'Europe jouent un rôle économique, social et environnemental vital. Cependant, de nombreuses politiques de gestion européennes et nationales sont souvent mal conçues, séparées et inefficaces pour toutes les tâches espérées pour les forêts.

Le projet INTEGRAL (Future-oriented integrated management of European forest landscapes), financé par l'UE, a abordé ces incohérences. Le groupe a présenté une nouvelle méthodologie plus en mesure de soupeser les demandes en termes d'utilisation et de conservation des forêts.

L'étude s'est déroulée en trois phases appliquées sur 20 cas de paysages dans 10 pays européens. La première phase concernait une analyse diagnostique de pilotes socio-écologiques clés et des freins à la gestion intégrée des forêts. Au cours de la deuxième phase, l'équipe a étudié 80 scénarios de développement participatif d'exploration du futur sur les 30 prochaines années. La dernière phase a permis d'identifier des cartographies de stratégies de gestion pour une gestion intégrée et durable des forêts.

Les résultats ont démontré que le développement de la forêt était influencé par deux facteurs clés. Tout d'abord la propriété publique ou privée et les dimensions des réserves forestières en découlant. Le second facteur concerne les politiques et réglementations. Ces deux facteurs influencent directement la gestion forestière tout en étant sujets à des facteurs extérieurs, comme le marché mondial du bois, la croissance de la population et le changement climatique.

D'autres résultats ont démontré que les réglementations au niveau national étaient les plus importantes pour la future gestion forestière. Des analyses de services d'écosystèmes ont montré que dans tous les scénarios, sauf six, la fourniture des biens et services forestiers devrait augmenter. Il en résulterait de l'espace pour différents types de services d'écosystèmes.

L'équipe a comparé la demande actuelle en services d'écosystèmes avec les futures demandes. Dans tous les cas, une politique efficace dépendrait de la modification des paramètres institutionnels et des pratiques de gestion forestière. Les organismes publics nationaux porteront la plus grande part de responsabilité alors que l'UE ne jouera qu'un rôle secondaire.

La nouvelle méthodologie du projet INTEGRAL combinant des analyses de politique forestière et des modèles de gestion forestière offre une approche de gestion efficace. Les résultats devraient déboucher sur des forêts mieux gérées et plus durables.

Informations connexes

Mots-clés

Forêt, gestion forestière, INTEGRAL, gestion intégrée, paysages