Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

OTASENS — Résultat en bref

Project ID: 232245
Financé au titre de: FP7-SME

Un bon flair pour détecter les denrées alimentaires et boissons impropres à la consommation

Un projet financé par l'UE a permis de concevoir deux nouveaux systèmes de détection pour surveiller la présence de l'ochratoxine A (ou OTA) dans les denrées alimentaires. En aidant à contrôler la qualité alimentaire, ces systèmes protégeront la santé des consommateurs européens.
Un bon flair pour détecter les denrées alimentaires et boissons impropres à la consommation
L'altération des aliments provoquée par des organismes vivants ou biotiques est un problème grave et largement répandu. En particulier, la contamination de différents produits agricoles et denrées alimentaires par l'OTA, produite par plusieurs champignons, représente un risque sérieux pour la santé en raison de sa forte toxicité.

Il est donc nécessaire d'assurer une étroite surveillance de la présence de mycotoxines dans les denrées alimentaires, les boissons et les produits agricoles en appliquant des méthodes analytiques fiables et rapides. Le projet OTASENS, financé par l'UE, avait pour mission de satisfaire à cette exigence.

L'objectif principal du projet était de concevoir un système capable de simplifier la technique tout en améliorant la limite de détection de l'OTA dans le vin, la bière et l'alimentation à base de céréales. Celui-ci a été atteint avec la mise au point de deux types de nouveaux systèmes économiques de détection de l'OTA.

L'un de ces dispositifs est appelé un système de détection TLC intelligent. Il est basé sur des photo-capteurs de détection par fluorescence de l'OTA, couplés à une plaque de chromatographie sur couche mince (CCM) pour la séparation chromatographique. L'autre est un système de laboratoire sur puce de détection à dosage micro-immunologique. Ce dernier est basé sur des photo-capteurs pour la détection par chimiluminescence associés à une surface qui a été correctement traitée pour accueillir des molécules d'OTA impliquant une réaction antigène-anticorps.

Le succès du projet OTASENS, maintenant terminé, a permis à quelques-uns des partenaires de soumettre une nouvelle proposition de projet concernant une forte activité de démonstration. Cette nouvelle proposition vise à vérifier la répétitivité et la fiabilité des prototypes fabriqués dans le laboratoire avant l'adaptation à une production grandeur nature. En cas de succès, celle-ci jouera un rôle important dans l'amélioration de la sécurité des chaînes d'approvisionnement de l'UE en denrées alimentaires et boissons et des secteurs d'activité connexes.

Informations connexes