Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

FP7

TARKINAID — Résultat en bref

Project ID: 282095
Financé au titre de: FP7-HEALTH
Pays: Hongrie

Des molécules anticancéreuses pour traiter l'inflammation chronique

Les médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens (MAINS) sont présents depuis plus de 100 ans depuis le développement de l'aspirine. Toutefois, les effets secondaires associés à une administration chronique nécessitent de nouvelles solutions.
Des molécules anticancéreuses pour traiter l'inflammation chronique
Malgré des efforts importants, les troubles auto-immuns et inflammatoires chroniques comme la polyarthrite rhumatoïde représentent un fardeau socioéconomique important. Les options thérapeutiques actuelles sont encore très limitées et ont des effets secondaires importants, soulignant le besoin imminent de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Pour ce faire, le projet TARKINAID (Targeting Src-family tyrosine kinases in chronic autoimmune and inflammatory diseases), financé par l'UE, s'est tourné vers les inhibiteurs des kinases de la famille Src qui sont connus pour leur implication dans le développement et la progression des tumeurs. Les kinases Src sont également présentes dans les cellules immunitaires et les résultats préliminaires chez les animaux expérimentaux suggèrent qu'ils pourraient être impliqués dans le développement des maladies inflammatoires.

Les chercheurs ont identifié une série d'inhibiteurs Src de petites molécules avec des propriétés anti-inflammatoires et ont élaboré un ensemble de candidats médicaments apparentés structurellement. Ceux-ci se sont avérés être fonctionnels in vitro, inhibant l'activation des cellules immunitaires et réduisant les réponses inflammatoires dans une plus grande mesure que l'inhibiteur de tyrosine kinase connu, le dasatinib. Cela a démontré la valeur thérapeutique de ces candidats pour une utilisation future dans le développement de médicaments cliniques.

Les chercheurs ont en outre démontré les nouveaux effets de l'agent anti-leucémique dasatinib dans divers modèles de maladies inflammatoires. Cela comprenait l'atténuation de l'arthrite induite par un complexe immunitaire et la protection des lésions pulmonaires en cas de lésion pulmonaire aiguë et d'asthme allergique.

Le consortium a également étudié de nouvelles fonctions des kinases de la famille Src myéloïde - Hck, Fgr et Lyn dans les troubles inflammatoires. Leurs efforts ont dévoilé une approche mécaniste importante et identifié plusieurs autres composants dans la voie de signalisation en aval de ces kinases.

Ensemble, les activités du projet TARKINAID ont proposé de nouvelles approches thérapeutiques dans les maladies inflammatoires et auto-immunes chroniques. Ces nouveaux inhibiteurs de kinase Src peuvent être utilisés comme agents anti-inflammatoires par voie orale et sont présentés pour des demandes de brevet. Enfin, une meilleure compréhension de la pathogenèse des maladies auto-immunes et inflammatoires conduira à un meilleur diagnostic et à de meilleures approches thérapeutiques dans le futur.

Informations connexes

Thèmes

Life Sciences

Mots-clés

Médicaments non-stéroïdiens anti-inflammatoires, auto-immun, polyarthrite rhumatoïde, inhibiteur, kinase Src, dasatinib